Archive pour 1 mai, 2007

Sx-heat1

http://www.dailymotion.com/video/1UbOKPyRgBGmJarWV

2041.jpg

PROTECTION CERVICAL KTM
Nouveauté KTM : Protection de cervical KTM.

logoktm.gif

Information produit :

Nom : PROTECTION CERVICAL KTM
Marque : KTM
Catégorie : Nouveautés

 Prix:                497.90 €

5 questions à Ben Townley

getimageca6o36yk1.jpg

Ben Townley peut faire la fêete. Le voilà champion SX Lites. © S. Bruhn
5 questions à Ben Townley  dans Interview pix_trans
Alors qu’on l’attendait en outdoor, Ben Townley vient de remporter le titre de SX Lites côte Est.

De retour en Floride où il vit, le Nouveau-Zélandais nous fait partager son bonheur.

pix_trans dans Interview
Qu’as-tu fait pour fêter ton titre ?
De retour à mon hôtel, j’ai passé du temps avec mes parents.

C’était la première fois que je pouvais rester un peu avec eux.

Je ne les avais pas vu beaucoup depuis qu’ils étaient arrivés de Nouvelle-Zélande parce que j’ai beaucoup travaillé la semaine dernière.

On a bu quelques bières et c’est tout. En revanche, on s’est couché un peu tard… Après quelques jours, réalises-tu que tu es maintenant le Champion Supercross Lites 2007 de la côte Est ?

Non, toujours pas. C’est un truc de fou pour moi car je pense à ça depuis toujours. C’est un peu irréel pour l’instant. Il va me falloir encore quelques jours pour réaliser je crois.

Pendant toute la course, j’étais concentré pour ne pas faire d’erreur. Lorsque j’ai passé la ligne d’arrivée, j’étais soulagé.

J’étais vraiment heureux de connaître ce sentiment de gagner un championnat de Supercross aux Etats-Unis.

C’est assez difficile à décrire d’ailleurs. Cela faisait trois ans que je n’avais pas gagné un titre. J’étais content de pouvoir retrouver ça.

 

getimageca30k0sb.jpg

Tu es venu aux Etats-Unis pour remporter un titre outdoor et tu gagnes un championnat de Supercross. Que s’est-il passé ?

(Il rigole) Je n’en sais rien. Beaucoup de monde m’attendait en outdoor et ne pensait pas que je pouvais bien rouler en Supercross.

J’ai prouvé le contraire. J’ai du choquer quelques personnes je pense.

J’ai toujours cru au plus profond de moi que j’étais capable de bien faire.

Lorsque j’ai gagné ma première course à Saint Louis après avoir abandonné la semaine d’avant sur problème mécanique, j’ai su que je pouvais aller loin même si je ne voulais pas y penser ouvertement. Ce titre SX va t-il te mettre la pression pour l’outdoor ?

Non, pas du tout. Au contraire, je suis en confiance totale.

J’ai hâte de continuer ma bonne série en championnat outdoor. J’ai gagné trois courses en SX, je ne vais pas me gêner pour en gagner davantage durant l’été.

Mes adversaires savent maintenant ce dont je suis capable.

Ils vont m’attendre au tournant mais je suis prêt.

Je n’ai pas encore montré mon jeu, il me reste des bonnes cartes.

Je vais encore surprendre du monde (il rit). Que vas-tu faire avec l’argent de ton titre ?

Je n’ai pas eu une seule seconde pour y penser ! Dès que je suis rentré en Floride, j’ai repris l’entraînement pour l’outdoor.

Au moment où tu m’appelles, je reviens du circuit. Je vais préparer mes affaires et partir pour la Californie où je vais encore faire des tests.

Je n’ai vraiment pas le temps pour dépenser de l’argent.

Si tu veux tout savoir, je n’achèterai pas une grosse voiture ou un écran plat géant.

Ne t’inquiètes pas, je trouverai bien quelque chose qui me fera plaisir.

3 questions à Nicolas Aubin

getimagecarqjtej1.jpg

L’embrayage et Nico Aubin, une histoire tendue. © P. Haudiquert
3 questions à Nicolas Aubin dans Interview pix_trans
Leader du championnat de France Élite, brillant en mondial MX2, Nicolas Aubin est l’une des satisfactions françaises de ce début de saison…
pix_trans dans Interview
Nicolas, tu viens de monter sur ton premier podium de manche (2e) au Portugal, heureux ?
 

«Bien sûr, je regrette juste de m’être loupé en première manche alors que j’étais aux avants postes.

J’ai commis une erreur qui m’a coûté cher.

J’ai l’habitude de tendre mon embrayage assez fort derrière la grille afin de bien partir. Ensuite, je le détends dans le premier tour. À Agueda, j’ai tourné la molette dans le mauvais sens.

Mon embrayage était tendu à bloc, il a chauffé, s’est collé et j’ai dû passer par les stands. Les mécanos ont réglé le problème, mais je suis repartis bon dernier.

J’ai attaqué pour arracher quelques points (18e).»

getimageca6o36yk.jpg

En seconde manche en revanche, tu as fait tout l’étalage de ta forme actuelle ?
«L’avantage désormais, c’est que je dispose d’une moto super performante qui me permet de partir devant à chaque fois.

Quand Christophe Pourcel est tombé, je me suis retrouvé en tête, mais j’ai connu un petit coup de mou.

J’ai retrouvé le rythme pour redoubler Leuret sur la fin et revenir à trois secondes de Cairoli, c’est positif. Je ne dois pas m’endormir et poursuivre dans cette direction.» En début de saison, tu partais pour être le 3e homme chez Yamaha Ricci Racing derrière Gundersen et Guarneri, tu es finalement le plus en vue… Quelle est la réaction des Italiens ?

«Ils sont contents, comme moi, c’est normal. D’autant que sans mes deux petits pépins d’embrayage à Bellpuig et Agueda, je ne serais pas loin de la troisième place du provisoire. Le team est pro, l’YZ-F au top.

Je devrais d’ailleurs recevoir encore quelques évolutions pour les GP d’Italie et d’Allemagne.

En ce moment je me sens bien. Une angine m’a légèrement handicapé en Hollande et depuis, j’ai retrouvé la pêche.

Physiquement, il n’y a pas de problème.

Ce week-end, je serais au Minivert pour suivre le come-back de mon frère et ensuite, direction Gaillac pour l’Élite mardi prochain. Les semaines à venir sont chargées !» JCV

pix_trans

5 questions à David Vuillemin

getimagecaclf7zx1.jpg

David Vuillemin peut finir 5è du championnat SX. © S. Legrand
5 questions à David Vuillemin dans DV#12 Le Cobra pix_trans
De retour de Detroit, David Vuillemin dresse un petit bilan de la saison 2007. Il parle également de son futur proche et de motoverte.com.
pix_trans dans Interview

C’est sans doute un peu tôt pour parler de bilan mais es-tu satisfait de ta saison de SX 2007 jusqu’à présent ?
Oui, ça va.

Cela aurait été certainement mieux si je n’avais pas chuté à Phoenix car j’étais vraiment dans le coup en vitesse.

Après, j’ai eu du mal à revenir comme il faut. J’ai pris du retard avec mon programme physique. Je n’ai presque rien pu faire pendant un mois.

C’est difficile lorsqu’il y a des courses tous les week-ends. Les mecs continuent à bosser toute la semaine alors que blessé, je ne pouvais pas faire grand
chose.

Au final, ma saison n’a pas été exceptionnelle mais vu les circonstances, ça reste une bonne année quand même.

getimagecarqjtej.jpg
© F. Paul

En début d’année, tu t’étais donné comme objectif de terminer dans le top 5.

Tu es à deux points de Tedesco qui est cinquième.

Ca veut dire que tu vas mettre les bouchées double à Seattle et Las Vegas pour le passer ?
 

Mettre les bouchées double est un grand mot. Je ne vais pas faire n’importe quoi pour y arriver.

Si je ne termine pas top 5, je ne vais pas mourir pour autant.

Je vais faire mon maximum. Je m’y prépare en tous cas. Je voulais aussi faire des podiums mais cela n’est pas arrivé.

Termine 5ème du championnat , ça serait super. Si j’atteins au moins cet objectif, c’est top !

Comment expliques-tu que Reed n’ait pas donné davantage de resistance face à Stewart ?
 

Stewart est au-dessus de lot, y’a pas photo.

Il roule un cran au-dessus de tout le monde.

C’est comme Everts en GP l’année dernière, il n’y a personne pour le suivre.

Reed est un peu moins rapide même s’il s’accroche parfois au chrono mais il est moins régulier.

Quand il ne part pas très bien, il ne remonte pas aussi bien que Stewart. James est meilleur que Reed, c’est tout.

Seul Carmichael est capable de le battre mais
malheureusement ,il est à la retraite !

Ryan Villopoto possède le niveau mais comme il va rester dans la catégorie Lites en 2008, ça veut dire que la saison prochaine va encore être une balade de santé pour Stewart.

Le championnat outdoor approche à grand pas, es-tu prêt ?
Oui, j’ai commencé à tester et ça se passe bien.

J’aimerais terminer dans les cinq premiers aussi.

Ca va être difficile, il y a beaucoup de mecs qui roulent bien comme Millsaps, Short, Langston, Ferry. Je vais devoir être régulier.

Je ne sais pas trop où me situer, ça va dépendre des premières courses.

Je pense que Stewart va enfiler les victoires comme des perles encore plus facilement qu’en Supercross.

Derrière, c’est assez ouvert, il y a moyen de bien faire.

Fervent utilisateur d’internet, que penses-tu du site motoverte.com ?
C’est pas mal du tout.

Comme c’est parti sur les chapeaux de roue.

Il va falloir garder le rythme pour ne pas décevoir les lecteurs.

J’aime bien les interviews audio et vidéo.

C’est bien un site comme ça car en France, on n’avait rien.

Continuez comme ça !

SX US : Stewart flashback…

getimagecamnrcgy.jpg

2002 : James devient le plus jeune vainqueur d’un SX 125. Photo S. Bruhn
SX US : Stewart flashback... dans James Stewart pix_trans
Retour sur l’ascension de James Stewart depuis son arrivée tonitruante en SX 125 en 2002…
pix_trans dans James Stewart
2002 : « Rookie of the year »
En 2002, James Stewart continue à battre des records après sa déjà longue carrière en 80. A 16 ans et 21 jours, il est le plus jeune pilote de tous les temps à gagner ce qu’on appelait alors un SX 125 (aujourd’hui SX Lites NDR).
Le titre de « Rookie of the year » lui revient de plein droit. Il finit Vice-champion. C’est Travis Preston qui remporte le titre West.
Chad Reed est champion 125 à l’Est. Lors de la finale regroupant les deux catégories, Bubba domine l’Australien.
2003 : 1er titre SX 125 West
James Stewart remporte son premier titre supercross dans la série 125 West.
Il gagne 7 des 8 courses du championnat. Travis Preston sera le seul à s’imposer au nouveau phénomène en gagnant l’épreuve d’ouverture à Los Angeles.2004 : Domination totale
James gagne toutes les courses du championnat SX 125 East.2005 : 1re victoire en SX 250
C’est à Dallas au Texas Stadium que James gagne sa première course en SX 250. Il remporte également les SX de Seattle, où il vient d’être titré, et de Houston.2006 : Champion du monde
Si James devient champion du monde de SX, c’est Ricky Carmichael qui décroche le titre US.Deux petits points séparent les deux hommes qui s’étreignent à l’arrivée de la finale.

2007 : 15 sur 17
Ricky Carmichael gagne à San Francisco et Chad Reed à San Diego et Saint Louis. Ce seront les trois seules faiblesses de Stewart cette saison. Carmichael en semi-retraite et

Chad Reed définitivement moins rapide, James s’impose et enclenche une série de victoires qui n’est pas prête de s’arrêter… FP

Palmarès
2007 : Champion Supercross
2006 : Champion du monde de SX – Vice-champion SX US
2005 : 10e du championnat SX
2004 : Champion SX 125 East
2003 : Champion SX 125 West
2002 : Vice-Champion SX 125
West

getimageca7bkhl0.jpg 

getimagecadn5fwg.jpg

getimagecaje9xiu.jpg

getimagecaclf7zx.jpg

getimagecay847k2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

123456

Blog i-Trail |
la passion du 4x4 |
Rallye de Tunisie 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seb FCSM 70
| H²O_2012
| mega blog