Archive pour 2 mai, 2007

Vérifier et graisser un étrier

Vérifier et graisser un étrier de frein de motocross

Comme d’habitude, mettre la moto à hauteur, enlever le protège disque et dévisser la barrette axe de maintien des plaquettes.

Enlever les deux boulons de fixation de l’étrier, et le glisser hors du disque.

01a.jpg

02a.jpg

Enlever les plaquettes de frein, vérifier l’usure et récupérer la ou les lamelles de fixation.

03a.jpg

04a.jpg

Avec les pouces, pousser sur le corps de l’étrier pour le faire sortir, si les axes coulissent mal poussez assez fort.

05a.jpg

06a.jpg

Bien nettoyer les axes et leur logement

07a.jpg

Graisser les axes et mettre un peu de graisse dans les coulisseaux

09a.jpg

08a.jpg

Remonter le corps sur l’étrier, faire coulisser les axes et enlever le surplus de graisse.

10a.jpg

Remonter l’étrier, un peu de frein filet sur les boulons évitera un desserrage intempestif !!. Serrer ces boulons au couple 2,3 mkg pour la 125RM

11a.jpg

12a.jpg

Remonter l’axe de maintien des plaquettes, le serrer aussi au couple 1,8 mkg

13a.jpg

En profiter pour purger les freins. Si vous n’avez pas un purgeur automatique, mettre votre larbin sur la poignée de frein:

-  » Freine » et vous ouvrez la vis de purge, du lookeed sort revissez la vis de purge et « Freine plus » ainsi de suite.. tout en pensant à remettre du lookeed DOT 4 dans le maître cylindre.

Ensuite faites un essai de freinage… et vous pouvez passer à l’autre étrier.

14a.jpg

Graissage des biellettes

le graissage des biellettes est a faire assez souvant pour conserver des roulements en bon état…

Prévoir:

    Une petite journée de travail
    Un pot de graisse « marine » minimum 200g
    Un petit tube de « Loctite » frein filet
    Du dégraissant (white spirit, essence….)
    Petit outillage, clefs à pipe, à cliquet…..
    Une clef dynamométrique
    Des chiffons, du papier absorbant, du carton…..
    

  Mes conseils:

    Ne pas hésiter à mettre beaucoup de graisse.
    Freneir chaque écrou au loctite (j’ai trouvé un écrou de biellettes peu serré).
    Poser les pièces sur un carton (s’il tombe une aiguille: + facile à retrouver)

 

Pour éviter de « se casser le dos » mettre la moto à bonne hauteur. J’ai une remorque bagagère équipée d’un rail pour le transport, donc dans cette remorque j’ai posé la moto sur le porte moto, sanglée au niveau du guidon et des tubes de cadre

p01a.jpg

Enlever la roue AR, ma chaine étant rivetée j’ai également enlevé le guide chaine AR puis le protège disque.

p02a.jpg

p04a.jpg

Avec de la ficelle, j’ai suspendu l’étrier de frein et maintenu le bras oscillant au garde boue (au démontage des biellettes faut pas qu’il tombe !!)

p05a.jpg

p06a.jpg

J’ai repéré par une petite touche de peinture les biellettes gauche et droite. Desserrer les écrous des deux biellettes puis enlever en premier l’axe AR. Les biellettes pendent, ce qui permet d’enlever l’axe bas de maintient de l’amortisseur.

p07a1.jpg

Le plus difficile c’est l’axe encastré au bas moteur (nécessite 2 clés à pipe de 17), surtout que l’axe était un peu grippé dans l’entretoise ce qui a necessité de frapper (avec du bois!!) au niveau filetage pour le sortir.

p08a1.jpg

Dèpose de l’ensemble bloc + biellettes. Faire attention au niveau amortisseur car les aiguilles partent facilement.

p10a.jpg

Enlever les entretoises et les joints Spy et bien nettoyer le tout. Avec un petit tournevis plat faire tourner les roulements pour verifier qu’il n’y a pas de point dûr. De nouveau bien nettoyer le tout et « bourrer » de graisse les roulements remettre chaque entretoise et vérifier qu’ elles tournent librement. Ne pas remonter maintenant

p11a.jpg

Démontage du bras oscillant. Enlever l’écrou et chasser l’axe. (Ne nécessite pas d’enlever la pédale de frein ni le ressort) 

p13a.jpg

Comme pour les biellettes, bien nettoyer tous les roulements (niveau bras et fixation du pontet).  Bien graisser et vérifier que toutes les entretoises tournent bien.

p15a.jpg

Remonter le bras oscillant. Sur tous les axes pour éviter de mettre de la graisse sur les filets je les ai protégés avec du ruban adhésif ce qui permet de mettre du loctite sur un filet bien dégraissé. Remettre l’axe enduit de graisse et serrer au couple de 7kgf.

bras1.jpg

Remonter le pontet puis les bielletes, loctite sur tous les filets, puis serrage au couple de 10kgf. Pour le pied d’amortisseur serrer au couple de 6kgf.

bielle1.jpg

amorto1.jpg

J’ai profité de cette révision pour purger les freins (changement du Loocked DOT4); graissage de l’axe de la pédale de frein, graissage des roulements et axe des roues AR & AV, vidange BV.

p17a.jpg

IL me reste à vérifier et graisser le point d’attache haut de l’amortisseur. Pour ces travaux j’ai passé environ 7heures essai final compris.Après plusieurs graissage (environ tous les 2 mois) je fais maintenant cette opération en 3h environ

Graissage de la colonne de direction en images

 Graissage de la colonne de direction d’une motocross

Pour cette opération il est préférable d’être 2 méccanos !!. Un peu d’outillage classique et un bon pot de graisse marine.

Mettre la moto sur pied.

Repérer la position du gidon par une touche de peinture, ce qui permettra au remontage de retrouver sa position initale.

photo1a2.jpg

photo2a2.jpg

« Déshabiller » l’avant de la moto: enlever la plaque, désaccoupler le cable embrayage, enlever le guidon, désserrer le T supérieur ……

photo3a2.jpg

Une fois l’avant mis à nu, débloquer l’écrou central de la colonnne de direction.

photo4a2.jpg

Il faut enlever la roue avant, donc la moto doit reposer sur la roue arrière. Comme tout bon crosseux je fais de la muscu alors  je met une haltère courte en travers la roue arrière pour soulever l’avant !!

photo5a2.jpg

Enlever le T supérieur. Le mécano n°2 maintiendra la fourche fermement et le chef désserrera l’écrou cannelé. Attention dès que l’on desserre cet écrou le fourche descend !!

photo6a2.jpg

On enlève la colonne de direction pour constater les dégats !! Pas de problème c’est un peu sale mais les roulements et leurs portées sont nickel.  On avait mis beaucoup de graisse au graissage précédent et le tout s’est bien conservé.

photo7a2.jpg

photo8a2.jpg

On se prend par la main et on nettoie tout cela nickel. Pas de produits qui risquent de trop dégraisser mais un bon chiffon propre et on astique le tout.

photo9a2.jpg

photo10a1.jpg

 On est sponsorisé par « graisse et bourrelets » donc ne pas hésiter a broder le tout ainsi que les roulements et leur portée, le surplus s’enlèvera au remontage.

photo11a1.jpg

photo12a1.jpg

   »Renquiller »  la colonne de direction, remettre le roulement supérieur et serrer l’écrou cannelé, pas comme un malade mais suffisamment pour faire « chier » la graisse surperflue (nettoyer au chiffon ce surplus). Faire fonctionner la colonne à  gauche,à droite, à gauche,à …….. Le surplus de graisse est parti, les roulements sont en place désserrer l écrou cannelé pour sentir un très léger jeu au niveau colonne.

Je vous vois venir, comment sentir ce très léger jeu ?? En tirant sur les bras de fourche vous devez sentir un petit « clouc clouc » au niveau colonne. Il ne reste plus qu’a remonter le tout, lorsque vous serrerez le gros écrou central (diam 32) vérifiez le jeu de la colonne il doit avoir disparu lorsque vous êtes arrivé au couple. La direction doit tourner librement sans jeu sinon désserrez l’écrou central et jouez avec l’écrou cannelé pour trouver le bon réglage.

photo13a2.jpg

Les serrages:

Vis de T 2.4 kg
Pontets du gidon 2.5Kg
Ecrou central 9kg

Changement de piston

CHANGER LE PISTON SUR UNE SUZUKI 125RM ANNEE 2000

Pièces à prévoir

- Un kit piston (piston, segment, axe, clips) – Un roulement aiguille tête de bielle – Un joint embase – Un joint cache mécanisme valves – Du loctite frein filet – Une bombe de peinture noire haute température (pour repeindre l’échappement) – Huile moteur, chiffons..

Mettre la moto à hauteur, enlever la selle, ouïes et le réservoir. La on découvre de la boue qui commence à dater !! Un bon nettoyage ne sera pas du superflu.

photo1a1.jpg

Enlever le bouchon du radiateur, desserrer la durite au niveau de la pompe à eau, mettre un seau dessous, enlever la durite et le jet de liquide coule à côté du seau !!

photo2a1.jpg

photo3a1.jpg

Pour
changer le piston il ne sera pas nécessaire de désassembler culasse et
cylindre (enlever tout le bloc permet de ne pas changer le joint de culasse).
Mais il faut de la place pour les mains, donc enlever la durite qui accouple
les 2 radiateurs, enlever les protections plastiques sur les radiateurs,
desserrer les vis du haut de chaque radiateur, enlever les vis du bas
permet de reculer un peu les radiateurs. Enlever les pattes de fixation
du haut de la culasse

photo4a1.jpg

photo5a1.jpg

Enlever le pot d’échappement, vis au niveau de la plaque arrière, vis en bas hauteur de la pédale de frein. Les deux ressorts au niveau de la culasse s’enlève bien avec une pince multiple ou une pince pour ressorts. Désaccoupler le pot du silencieux et le sortir.

photo6a1.jpg

photo7a1.jpg

L’échappement enlevé on découvre toujours de la crasse, un bon nettoyage pinceau + essence s’impose. On terminera pas un bon coup de chiffon.

photo8a1.jpg

photo9a1.jpg

Enlever
le cache au niveau mécanisme, et faire sauter la tige de commande des
valves de son clips plastiques.(ATTENTION, au remontage je pensais que
cette tige était commandée par une came au niveau axe bielle et fonctionnait
comme une came + tige de culbuteur, donc j’ai cru un bon moment que le
clips bas moteur avait sauté !! mais ce n’est pas le cas, cette tige fonctionne
avec un certain régime moteur !! OUF mais j’ai perdu du temps car je me
voyais ouvrir le bloc !!)

photo10a.jpg

photo11a.jpg

Sur les écrous arrière il sera facile de mettre une douille de 12 + clé dynamométrique par contre pas sur les deux écrous avant. J’ai donc fait un repère de peinture sur les écrous et cylindre ce qui me permettra au remontage de resserrer ces écrous à la même force (NE PAS MELANGER LES ECROUS CAR LA MARQUE DE PEINTURE NE SERVIRAIT A RIEN)

photo12a.jpg

Sortir
AVEC PRECAUTION l’ensemble cylindre-culasse bien en ligne avec la bielle
car il y a peu de place. Avant de continuer quoi que ce soit, boucher
le dessous de piston avec un chiffon propre non pelucheux pour qu’il ne
puisse rien tomber dans le bloc moteur. De l’huile brûlée coule des valves,
une inspection du cylindre: NICKEL

photo13a.jpg

photo14a.jpg

Pour enlever le piston usagé, faire sauter le clips d’un côté avec un petit tournevis puis pousser l’axe vers ce côté.

photo15a.jpg

Sur le piston neuf mettre un clips d’un côté en enfilant d’abord les deux bouts coupés puis pousser avec les pouces pour le faire rentrer, bien vérifier qu’il soit nickel dans sa gorge. Mettre une cage à aiguille neuve bien huilée) dans la tête de bielle et remonter le piston neuf (flèche vers l’avant) avec le segment (mettre une goutte d’huile dans la gorge du segment). Huiler l’axe neuf, le monter et mettre le 2è clips. Le piston est remonté !!

photo16a.jpg

Enlever les 4 vis du couvercle pour vérification des valves: HORREUR c’est sale !! Finalement ce n’est que de l’huile brûlée car un bon nettoyage (des valves + cylindre + culasse) pinceau + essence et tout devient IMPEC !! Il y a également un tuyau avec un filtre sur le bloc bien le nettoyer aussi.
Mettre une petite goutte
d’huile pour lubrifier les valves dans leur logement ne fera pas de mal.

photo17a.jpg

photo18a.jpg

Mettre le joint d’embase neuf, huiler l’intérieur du cylindre, et « renquiller » le piston dans le cylindre. Bien pincer le segment pour que cela rentre bien. Ce n’est pas si facile !!!
Lorsque le cylindre est bien remis en place, une petite goutte de frein filet sur les 4 goujons et resserrer les boulons (se fier aux repères fait à la peinture) Serrer ces écrous en croix (pas à fond) avant droit puis arrière gauche puis avant gauche et arrière droit. Ensuite serrer au couple ces écrous (se fier aux repères fait à la peinture)

photo19a.jpg

Remettre le couvercle sur le cache valve. J’ai fais un joint provisoire (auto joint bleu) car le joint neuf n’était pas arrivé chez mon concess.
A ce moment là vous
pouvez donner 2 / 3 coups de kick pour vérifier le bon glissement du piston.
Ensuite ne lésinons pas: une bougie neuve.

photo20a.jpg

Puisque nous sommes bien parti, redonnons au pot d’échappement une nouvelle jeunesse. Bien le nettoyer à l’essence, un coup de papier de verre, un bon séchage et mise en peinture (haute température).

Sur la peinture neuve passer un coup de décapeur thermique (pas trop près) pour la faire sécher à coeur)

photo21a.jpg

photo23a.jpg

Remettre du liquide de refroidissement dans le radiateur, environ 1,1 litres. Remonter le réservoir, les ouies, puis vérif générale des travaux.

echap01p1.jpg

PETIT
TEST avec un vieux « peson ». Avant changement piston le kick
bougeait vers une force de 5kg, après changement 12 kg !! Y A DE
LA COMPRESSION !!

Un petit essai sur la route (voie sans issue) tout semble OK: bon démarrage, bonne accélération….Y A PLUS QU’A RODER !!!!!

photo24a.jpg

Une petite vue sur les vieilles pièces.

photo25a.jpg

Changement de la laine de roche du silencieux

On ne rigole pas SVP !! Pourquoi ?

1/ Parce que j’ai les mains vraiment crades !!

2/ Parce que j’ai longtemps cherché mon mastic échappement (en gros plan sur une photo) et ne l’ayant pas trouvé j’ai mis de l’autojoint bleu.

- Prévoir de la laine de roche + des rivets pop.

-Démonter le pot d’échappement, l’ouvrir

complètement. Vis ou rivets pop qu’il faudra faire « sauter ».

echap01p.jpg

echap02p.jpg

On constate les dégâts!!

echap06p.jpg

Pour faire « sauter » un rivet pop: prendre un foret de la taille un peu  > à la tête du rivet et fraiser la tête. Ensuite avec un clou ou un chasse clou pousser le corps du rivet vers l’intérieur

echap03p.jpg

echap04p.jpg

- Pour récupérer le corps des rivets pop il faut ouvrir complètement le corps arrière ( meuler les 2 points de soudure).

- On fait un bon nettoyage de toutes ces pièces.

echap07p.jpg

echap08p.jpg

- On découpe un morceau de laine de roche, pour entourer complètement le tube.

echap09p.jpg

- On enveloppe le tube d’échappement et on remet le tout dans le fourreau en alu.

echap10p.jpg

- On enduira les extrémités des enboitements de pate étanche (mastic échappement). Comme ce tube « me crevait les yeux » et que je ne l’ai pas trouvé j’ai mis de l’autojoint bleu.

echap05p.jpg

echap11p.jpg

- Une fois que tout est bien remonté, on réassemble le tout avec des rivets pop ou vis.

echap12p.jpg

Entretien carburateur KEIHIN

Comme pour beaucoup d’interventions, mettre la moto à hauteur.

Pas besoin d’outillage spécial, soyez  minutieux car certaines pièces (aiguille, flotteur..) sont fragiles.

Contrairement à la revue technique, il n’y a pas besoin d’enlever le réservoir.

Vider la cuve du carburateur avec la vis de purge, enlever le tuyau d’arrivée d’essence  desserrer les colliers avant et arrière, et déboîter le carburateur.

photo1a.jpg

 

photo2a.jpg

 

 

Au niveau de la poignée d’accélérateur, désaccouppler le câble.

Dévisser le gros écrou moleté sur le haut du carburateur et sortir délicatement le boisseau et l’aiguille.

photo4a.jpg

   
 

 

     
Sortir le carburateur de son logement, il est possible de dévisser la sonde solénoïde avant ou après cette opération, le fil de cette sonde est maintenu par une attache qu’il faut dévisser.

photo3a.jpg

 

photo7a.jpg

 

 

     
Décrocher le câble d’accélérateur du boisseau.

Dévisser l’écrou de maintien de l’aiguille (clé pipe de 6).

Vérifier la position du clip de l’aiguille, le premier cran en haut est pour un réglage pauvre et plus on descend + on enrichi le mélange (la position préconisée est 4è cran).

photo5a.jpg

 

photo6a.jpg

       
Nettoyer soigneusement le tout: extérieur du carbu, boisseau, aiguille…….
Enlever les 4 vis de maintien de la cuve de carbu. Enlever les gicleurs: principal et ralenti (noter leur référence) Nettoyer l’intérieur du carbu, les gicleurs, flotteur

photo8a.jpg

 

photo9a.jpg

 

 

     
Lorsque toutes les pièces sont soigneusement nettoyées, réassembler  le carburateur et le remonter sur la moto. Puis faire éventuellement réglages et essai.

Montage d’origine sur la SUZUKI RM 125 ANNEE 2000
Gicleur ralenti # 50
Gicleur principal # 175
Aiguille 4è cran
Vis air 1T1/2
Starter 18 crans
Mélange 3%
123

Blog i-Trail |
la passion du 4x4 |
Rallye de Tunisie 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seb FCSM 70
| H²O_2012
| mega blog