Archive pour 14 mai, 2007

Le Knighter 4e

getimage54.jpg

David Knight n’aura pas réalisé la passe de trois dans l’Ohio. Photo Searce D.
Le Knighter 4e dans Enduro pix_trans
David Knight visait une nouvelle victoire lors de cette sixième épreuve du championnat GNCC US se déroulant à Millfield dans l’Ohio.

La mécanique en a décidé autrement.

pix_trans dans Enduro

Plutôt bien parti, David Knight a été impliqué dans un crash avec Shane Watts en début de course.

A nouveau sur ses roues, il s’est lancé dans une course poursuite, mais sa KTM 450 XC l’a empêché de revenir sur la tête de la course.

Des coupures d’allumage répétées lui ont fait perdre le bénéfice de son effort quand, dans une section de whoops, la moto s’est brutalement arrêtée.

Le choc a été si violent que les rayons de sa roue avant n’ont pas résisté.

David a miraculeusement fini la course en 4e position avec un roue qui touchait alternativement les deux protections de fourche… Résultats
1. Charles Mullins (Yamaha) 3:09.11 – 2. Barry Hawk (Yamaha) 3:09.36 – 3. Jimmy Jarrett (Suzuki) 3:11.12 – 4. David Knight (Red Bull KTM Off Road Race Team) 3:11.49 – 5. Josh Strang (Suzuki) 3:12.51 – 6. Paul Whibley (Honda) 3:13.38 – 7. Glenn Kearney (Suzuki) 3:14.22 – 8. Robbie Jenks (KTM) 3:14.24 – 9. Jesse Robinson (Kawasaki) 3:14.41 – 10. Garrett Edmisten (Kawasaki) 3:15.37…

Pour aller sur le site internet de David Knight, cliquez ici

Las Vegas Supercross Trip Photos – Part 1

Image de prévisualisation YouTube

Las Vegas Supercross Trip Photos – Part 2

Image de prévisualisation YouTube

Radio paddock from Germany

getimage53.jpg

Jan De Groot ne sait plus qu’attendre de ses pilotes ? Photo P. Haudiquert
Radio paddock from Germany dans MX1 GP pix_trans
Pour tout savoir sur le MX GP, branchez-vous sur Radio Paddock et écoutez son célèbre animateur Pascal H.
pix_trans dans MX2 GP
111.jpg

Stefan Everts aura du attendre le cinquième Grand Prix de la saison pour monter sur le podium, recevant le trophée remis à chaque épreuve au team manager vainqueur du GP MX1.

Stefan avait bien sûr Liam dans ses bras et semblait heureux du succès de Philippaerts qui n’a pas lésiné sur les séances de testing depuis le début de l’année.

Il n’en reste pas moins qu’il ne semble plus y avoir de place pour lui chez les oranges l’an prochain, ce qui n’est pas dramatique dans la mesure où Honda mais aussi Yamaha sont sur les rangs pour s’adjuger ses services.

• Le paddock a rendu un hommage à Matta, l’homme de terrain de Tempora qui est chargé du fret sur les GP exotiques.

Ce sympathique sexagénaire a succombé à une crise cardiaque à quelques jours d’embarquer pour le Japon, et les pilotes du team Honda Martin portaient une plaque frontale « memory » à Teutschenthal.

• Le travail mené par les organisateurs pour mixer du sable au sol n’a pas réellement porté ses fruits compte tenu des conditions météo et de l’arrosage des pompiers, la piste redevenant mono-trajectoire dimanche.

On ne peut néanmoins qu’inciter les Allemands à persévérer dans cette voie, car il semble bien que ce soit le meilleur moyen d’améliorer leur piste.

Ceci dit c’est quand même ici qu’on a vu l’une des plus belles manches MX1 des derniers mois !

• Très discret sur ses Kawa du team Medei, le Finlandais Antti Pyrhonen a fait une mauvaise chute et souffrirait d’une double fracture du bras.

Coup dur pour l’un des rares nordiques présents en MX1, qui a essayé de prendre chez Martin la place laissée vacante par Antoine Meo -ce dernier rencontre aujourd’hui lundi son chirurgien.

Les négociations avec le team Italien ont tourné court quand Paolo Martin lui a demandé de se rendre dans une clinique du sport pour faire un bilan complet. Forfait, le Finlandais !

• Dur week-end pour Jan De Groot qui ne sait plus qu’attendre de ses pilotes officiels. Tanel Leok a été inexistant ce week-end et ne justifie pas ce contrat de deux ans signé fin 2006, alors que Billy Mackenzie va devoir se réveiller s’il veut garder sa place chez les verts.

On sait que le Japon lui a toujours réussi et c’est justement là qu’on sera dans deux semaines….

• Gordon Crockard qui s’était blessé au genou en Espagne et fait du coup l’impasse sur le Portugal vient se signer sa seconde bonne perf’ de rang, prouvant que le numéro 13 ne portait pas que malheur.

Quoique….Sixième du GP et seizième du mondial au soir de l’Allemagne, l’Irlandais qui fut rappelons le l’un des rares à piquer une victoire de GP à Genk en Belgique à Pichon lorsque celui-ci atomisait le pack 250 est le premier « perdant » du deal overseas.

Contrairement à ce qui avait été annoncé précédemment, c’est finalement au soir de Teutschenthal, et non de Mantova, que le classement a été arrêté pour déterminer les quinze heureux bénéficiaires de l’aide financière.

• Ce changement ne fait pas les affaires de Xavier Boog, qui a perdu sa place dans le top quinze et ne va donc pas aller au Japon !

Souffrant de son épaule blessée dans l’accrochage avec Boissière en Italie, l’Alsacien a du serrer les dents pour finalement ne marquer aucun point.

• Blessé dans une chute en Italie, Eric Eggens était forfait en Allemagne, tout comme les Italiens Lupino et Dottori. Quatorzième du mondial MX2, Eric pourrait céder sa place pour le Japon à Carl Nunn qui monte en puissance après sa blessure du début de saison et s’est classé neuvième du GP.

Une bien meilleur performance que celle de son équipier Carlos Campano, qui était l’an passé dans le team de la fédération espagnole aux côtés d’Harry Everts. Le team n’existe plus et Carlos a acheté son guidon avec un budget Cepsa, mais pour l’heure il ne s’est jamais qualifié !

• Seul américain encore en lice en MX2 après le départ de Mills, Sean Hamblin a sombré de nouveau en Allemagne une semaine après avoir fait un bon GP (7e) en Italie.

Dix sept et dix neuvième, il occupe pour l’instant la vingt et unième place du mondial avec 41 points.

Cela fait cher du point marqué, puisqu’il est payé 150000 livres par son team Swift Suzuki !

27.jpg

Tant Maxime Lesage que Gautier Paulin, venus faire une pige en Allemagne, vont reprendre le chemin de l’Europe dès la semaine prochaine.

L’un comme l’autre continuent de privilégier ce championnat Européen qui leur réussit plutôt bien, et retrouveront pour le prochain round en Suède Vongsana, Musquin, Rombault et consorts.

Mais ils ont bien l’intention de revenir tenter leur chance dès que le calendrier leur en offrira la possibilité !

Pascal Haudiquert

 

Faste journée pour les Italiens

getimage52.jpg

Antonio Cairoli (222) et Davide Guarneri (39) ne joue pas dans la même catégorie. © P. Haudiquert
Faste journée pour les Italiens dans MX2 GP pix_trans
A Teutschenthal, les Italiens ont signé leur premier double succès depuis le regroupement des catégories et fêté cela comme il se doit.

Avec Cairoli et Philippaerts, le cross italien dispose de deux sacrées locomotives !

pix_trans dans MX2 GP
Il faut remonter à 2002 à Roggenburg pour retrouver trace d’un Italien vainqueur en catégorie « Reine » qui était alors le 250.

C’est en effet sur le tracé suisse qui accueillera cette année encore un mondial MX3 que Claudio Federici s’était imposé pour la dernière fois, avant que la catégorie ne change d’appellation pour devenir MXGP sous l’ère Dorna, puis MX1 avec la reprise du cross par Youthstream.

110.jpg
Tout le monde veut Antonio Cairoli ! © P. Haudiquert

Cairoli cartonne
 

Après s’être un peu égaré durant l’hiver 2005/2006 et avoir payé cash ces écarts face à Christophe Pourcel, Antonio Cairoli s’est superbement préparé pour la saison de la revanche, désireux de reprendre son titre avant que Chris ne parte aux Etats Unis.

Flamboyant aux dernier MX des Nations, Antonio a attaqué les GP 2007 sur cette lancée.

Il y a des lustres que l’on n’avait vu un pilote dominé de la sorte cette catégorie MX2 traditionnellement très ouverte.

Question ouverture, c’est mal barré pour ce millésime, l’Italien ayant remporté 5 Grand Prix sur 5 et 9 manches sur 10 !

Comme il a clairement annoncé (voir son interview dans le dernier MX Magazine NDR) son intention de rester en Europe les années à venir, il est devenu l’homme le plus courtisé du paddock.

Il a d’ores et déjà reçu des offres de Yamaha -qui tient à garder sa perle Sicilienne, Honda Europe, KTM et également Suzuki.

Il se dit qu’Eric Geboers lui aurait tout simplement demandé ce qu’il voulait comme salaire, les jaunes préparant leur probable retour dans la catégorie. Le désert derrière Tony
Si Cairoli rayonne sur le mondial MX2, c’est le désert derrière lui alors que les Italiens sont tout de même fortement représentés dans le paddock.

Au tiers du championnat il faut aller jusqu’au treizième rang pour trouver le second italien de la catégorie.

Manuel Monni alterne quelques beaux débuts de manches et beaucoup de déconvenues, un peu comme Matteo Bonini.

Lancé par Martin et récupéré par De Carli, l’équipier de Cairoli n’a brillé qu’au Portugal et on peut se demander si à ce rythme son team lui donnera une troisième chance !

Reste le cas de Davide Guarneri qui blessé à la cheville en début de saison a bien roulé en Allemagne, un circuit qu’il affectionne et ou il avait conquis son premier succès de manche il y a maintenant deux ans

26.jpg
Davide Philippaerts est très courtisé. © L. Reviron

Philippaerts piqué au vif ?

Curieusement, le premier succès en MX1 de Philippaerts est tombé vingt quatre heures après que KTM eut officialisé la signature de Max Nagl !

Pour beaucoup Nagl est justement le successeur de l’Italien au sein du team officiel et on imagine que son succès pourrait plonger les décideurs Autrichiens dans l’embarras ! 

Pit Beirer a en effet confirmé qu’il envisageait d’aligner deux pilotes par catégorie en 2008, et comme Barragan a encore un an de contrat…

Garçon volontaire, travailleur et rapide, Philippaerts a savouré comme il se devait son premier succès dans la catégorie reine.

Huitième du championnat, il est esseulé, comme Cairoli.

Il faut dégringoler au vingt-cinquième rang du mondial pour trouver trace d’Alex Salvini, second transalpin classé devant Christian Beggi et sa WRM (30e) et Alessio Chiodi (33e).

A ce propos Chicco a dit, sur son site internet, son mécontentement de n’avoir pu rouler en Allemagne et on se demande si les dirigeants de Piaggio Aprilia vont apprécier !

Pascal Haudiquert

Valentin Teillet fait le point

getimage51.jpg

Valentin Teillet vise une place sur le podium final. © Julien Anquetil
Valentin Teillet fait le point dans Interview pix_trans
Rencontré à Bitche le 6 mai dernier, Valentin Teillet revient sur ses changements de motos, ainsi que sur son début de saison.

Le jeune Vendéen, soutenu par Thierry Béthys, est 5e du provisoire après Auch ce week-end, mais il  compte bien faire mieux…

Cliquez-ici pour voir la vidéo.

pix_trans dans Interview
12

Blog i-Trail |
la passion du 4x4 |
Rallye de Tunisie 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seb FCSM 70
| H²O_2012
| mega blog