Changer ses plaquettes

 Je ne vais pas vous dire comment on change ses plaquettes de frein, mais plutôt vous donnez quelques conseils.

Tout d’abord, lorsque vous allez chez votre marchand de pièces détachées, prenez toujours vos anciennes plaquettes pour vérifier que ce soit le bon jeu qui vous vendra.

dsc00705.jpg           

Ensuite démonter vos plaquettes, vous avez souvent deux clips sur un axe qu’il faut retirer pour sortir les plaquettes de l’étrier.

Une fois les plaquettes, hors de l’étrier, vérifiez que le piston coulisse bien.

Si, celui-ci marche bien, vous devez pouvoir l’enfoncer à la main ou à l’aide d’un serre-joint (avec un morceau de bois sur le piston).

S’il est grippé, vous devez  ouvrir votre étrier en deux ; faites attention à ne pas perdre les petits joints d’étanchéité.

Pour chasser le piston, vous devez envoyer de l’air sous pression dans la partie où le piston se trouve.

L’air passe dans le même conduit que le liquide de frein qui pousse le piston.

Opération assez dangereuse, car on ne sait pas quand le piston va sortir de son emplacement.

Orientez le piston vers le bas de tel sorte qui ne vous saute pas dans la figure!

Pour le dégripper, une fois sorti, enlevez les impuretés incrustées sur le piston sans le rayer, faîtes ça avec du papier de verre à grain très fin.

N’oubliez pas de nettoyer aussi la cage du piston de la même façon.

Sur les deux parties, allez-y doucement pour pas atténuer l’étanchéité.

Remontez votre étrier en n’oubliant pas les joints d’étanchéité et serrez-le tout avec du loctite.

dsc00700.jpg           

Deuxième petit problème qui peut apparaître, la partie flottante de l’étrier s’est grippé.

Là, ce n’est pas trop compliqué ; il suffit de démonter les vis maintenant la partie flottante au reste de l’étrier.

Une fois cette partie démontée, il faut que vous enleviez ces deux même vis de la partie flottante en y tirant dessus sans tout massacrer.

Ces deux vis sont simplement emboîtées dans la partie flottant et recouverte d’un caoutchouc assurant la flottabilité.

Une fois que vous les avez sorties, enlevez les impuretés sur les deux axes, nettoyer leurs cages avec du dégrippant et soufflez le tout.

Puis, badigeonnez-les de graisse et vérifiez qu’il coulisse bien dans leurs georges.

Remontez-le tout au loctite.

dsc00701.jpg           

Lorsque vous ouvrez en deux l’étrier, vous êtes obligé de purger vos freins par la suite.

Vous devez donc mettre un tuyau transparent sur la vis de purge au-dessus de l’étrier.

Prenez aussi une clé correspondante à cette vis.

Puis, ouvrez votre maître cylindre pour pouvoir rajouter du liquide de frein si nécessaire.

dsc00704.jpg

Maintenant, commence la purge de vos freins.

Vous devez être deux, c’est plus simple.

Une personne doit pomper plusieurs fois la poignée ou le levier de frein et restez appuyez au bout de trois pompages.

A ce même moment, l’autre personne ouvre la vis de purge et laisse sortir du liquide de frein puis refermez 3s plus tard.

Le but est de faire sortir tout l’air du circuit de freinage.

Donc, si vous voyez toujours des bulles d’air quand vous ouvrez la vis de purge, réitérez l’opération.

Dès que vous avez purgé le circuit, actionner plusieurs fois la poignée de frein jusqu’à sentir une résistance.

dsc00703.jpg           

Un dernier conseil, les plaquettes neuves doivent être rodées.

Ne freinez pas trop fort pendant quelques kilomètres, pour éviter que les plaquettes ne se glacent et qu’elles s’adaptent au disque.

 


Répondre

Blog i-Trail |
la passion du 4x4 |
Rallye de Tunisie 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seb FCSM 70
| H²O_2012
| mega blog