Archive pour 23 mai, 2007

Yamaha 450 YZF ’08 : déjà là !

getimage70.jpg

La Yamaha 450 YZF déjà visible…
Yamaha 450 YZF '08 : déjà là ! dans Matos 2008 pix_trans
Après KTM, qui avait dévoilé sa 450 EXC très en avance sur les dates habituelles, voici les premières infos sur la 450 YZF 2008, alors que nous sommes seulement au mois de mai !
pix_trans dans Matos 2008
Sur cette photo, on note l »étrier de frein avant plus compact, qui semble être le même que celui de la 250 YZF 2007, et le silencieux d’échappement également plus petit.

La diffusion précoce de cette photo pourrait indiquer un commercialisation rapide.

On vous en dit plus dès que possible.

pix_trans

Bientôt le Japon !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Bienvenue au Japon… © Nipponews.com
Bientôt le Japon ! dans MX1 GP pix_trans
Pour la troisième année consécutive le Mondial va faire étape au Japon, sur le circuit de Sugo qui appartient à Yamaha.

Une épreuve toujours riche en informations, qui permet aux managers et pilotes de rencontrer décideurs et ingénieurs Japonais et qui resserre chaque année les liens entre le paddock dans la mesure ou tout le monde est logé plus ou moins à la même enseigne !

pix_trans dans MX2 GP
Avant que Sugo n’accueille le mondial, le circuit de Suzuka était devenu pendant quelques années l’une des étapes du championnat, accueillant traditionnellement une finale que venaient animer quelques pilotes américains invités par les usines Japonaises.

Accueillant un double GP 125-250 en 91 et 92, Suzuka avait encore accueillit trois GP 250 avant de laisser tomber.

Si le Japon reste bien sûr une nation, oh combien, importante dans le monde du cross du fait de l’investissement des usines Japonaises, on doit reconnaître que le pays a néanmoins perdu de son aura.

Il y a bien longtemps que l’on n’a plus vu un pilote Japonais en GP alors que de vieux souvenirs se réveillent en moi quand je repense à Tarao Suzuki, Akira Watanabe ou Tetsumi Mitsuyasu qui animaient de belle façon les GP des années 80, et les évènements phare qu’étaient les supercross d’Osaka et Tokyo ne sont plus que de vieux souvenirs.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Un GP menacé ?

Chaque année il se dit que le Japon pourrait prochainement renoncer à accueillir un mondial, qui à priori coûterait beaucoup d’argent à Yamaha.

Giuseppe Luongo avait travaillé d’arrache pied pour aller au Japon, conscient qu’il était primordial que les décideurs Japonais rencontrent sur le terrain pilotes et managers, et voient de leurs propres yeux la différence de niveau entre pilotes Japonais et mondiaux.

Maintenant que cela est fait il serait dommage que ce voyage toujours très dépaysant disparaisse du calendrier, et si Giuseppe fait à nouveau le voyage cette année il n’y était pas l’an passé on peut penser qu’il aura quelques meetings à son agenda.

Outre l’avenir de ce GP, nul doute que va être évoqué ce week-end la proposition faite par la FIM et l’AMA de modifier les cylindrées des quatre temps voir en cliquant ici un précédent post datant de mi-avril, une réponse étant attendue début juin.

Une vingtaine d’européens par catégorie.

Pour palier au coût important que représente un tel déplacement, Youthstream alloue une ‘bourse’ aux quinze premiers pilotes classés au mondial au soir du GP d’Allemagne.

Certains pilotes qui n’ont pas cet avantage n’hésitent pas à casser la tirelire pour être eux aussi du voyage, dans la mesure où ils sont quasi assurés de marquer des points au mondial compte tenu du niveau des pilotes Japonais qui garnissent ensuite la ligne de départ.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Partent ainsi à leurs frais en MX2 Carl Nunn (16ème), Shaun Simpson (20ème), Sean Hamblin (21ème), Davide Garneri (23ème), Rui Goncalves (25ème), Jason Dougan (29ème) ainsi que Jake Nicholls -qui ne s’est qualifié qu’au Portugal et Elliott Branks Browne qui ne s’est jamais qualifié.

Ils auront face à eux vingt pilotes Japonais, alors qu’il y a seize japonais engagés en MX1.

Là encore quelques uns font le voyage à leurs frais, à savoir Gordon Crockard (16ème), Thomas Allier (19ème), Scott Columb (32ème) et Danny Theybers qui participera à son premier GP de la saison il s’était qualifié au Portugal, mais avait déclaré forfait pour la course, malade.

Suite au forfait de Steven Frossard, six tricolores sont donc du voyage, à savoir quatre en MX2 (Pourcel, Leuret, Aubin et Boissière) et deux en MX1 (Pourcel et Allier).

Pascal Haudiquert

5 questions à Ricky Carmichael

getimage69.jpg

Ricky Carmichael ne participera cet été qu’à cinq épreuves du championnat outdoor US.

Pourtant, dès la 1ère épreuve, sur le circuit de Hangtown, le pilote Suzuki a encore prouvé qu’il était le meilleur dans la discipline.

Il répond aux questions de Lebig.

5 questions à Ricky Carmichael dans Interview pix_trans
Tu as roulé à Hangtown comme si tu n’étais pas à quatre courses de prendre ta retraite. Avais-tu quelque chose à prouver ?

Non, pas du tout. Mon objectif est de me faire plaisir, rien de plus. C’est ma 147ème victoire à Hangtown et j’aimerais me retirer du sport avec un total de 150. A part ça je n’ai plus à rien prouver. Je sais que James voulait absolument gagner 24 manches cette année. Je suis content d’avoir pu l’en empêcher. J’aime bien rouler contre lui. J’ai du respect pour lui. Les prochaines courses vont être excitantes.

As-tu puisé dans tes réserves pour gagner ?

Non, je me sens bien. J’ai tellement roulé chez moi pour me préparer que j’étais prêt physiquement. La moto n’était pas au top. J’ai galéré tout le week-end avec les réglages. On va travailler dur cette semaine pour régler tout ça. Je me sentais vraiment bien mais encore une fois, j’ai du me battre avec la moto et je n’aime pas ça du tout.

Dans la 1ère manche, les derniers tours ont été chauds avec Stewart. Que s’est-il passé ?

J’avais pris un peu d’avance, j’étais assez satisfait mais j’ai fait une petite erreur vers la fin de la manche et James est vite revenu sur moi. Quand il m’a passé, Je voulais le repasser aussitôt. J’avais tout préparé dans ma tête. Je savais exactement où j’allais le faire mais malheureusement un retardataire était au même endroit et je n’ai pas pu reprendre la tête. J’étais un peu énervé comme je l’ai dit car la moto n’était pas bien réglée. Heureusement dans la 2ème manche, j’ai fait une course sans faute et j’ai pu gagner facilement. Visiblement, James a rencontré plus de problème que moi avec sa moto.

Comment arrives-tu à mener de front ta nouvelle carrière sur quatre roues et la fin de ta carrière en moto ?

C’est difficile de faire les deux en ce moment. Comme je veux me donner à 100% dans chaque discipline, ce n’est pas évident. Je suis content que ma carrière à moto se termine enfin. Je vais de pouvoir me consacrer uniquement à la voiture. Je veux vraiment m’y concentrer à fond. J’ai une opportunité en or, je ne veux pas passer à côté.

Le fait d’être papa de jumeaux n’a semble t-il aucune incidence sur ta façon de rouler ?

En fait, lorsque je m’entraîne chez moi et qu’il y a un gros saut sur mon circuit, je ne le passe pas à chaque fois. Je me dis que cela n’en vaut pas la peine. Parfois, durant la journée, je me surprends à regarder des photos sur mon téléphone. C’est dingue comme cela peut changer des choses dans ta vie. C’est beaucoup de travail et j’ai énormément de respect pour toutes les mamans, elles font un boulot d’enfer. Je ne voudrais pas échanger ma femme pour une autre. Elle assure grave.

Propos recueillis par S. Legrand

 getimage221.jpg

 

 

 

 

pix_trans dans Interview

Blog i-Trail |
la passion du 4x4 |
Rallye de Tunisie 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seb FCSM 70
| H²O_2012
| mega blog