Paroles de pilotesÂ…

Image hébergée par servimg.com

Christophe Pourcel cherche des solutions pour contrer Cairoli. Photo P. Haudiquert

Paroles de pilotesÂ… dans MX1 GP pix_trans
Les principaux pilotes des teams français engagés en GP commentent leurs résultats au GP de France.
pix_trans dans MX2 GP
Team Kawasaki GPKR

Christophe Pourcel ( 2/2 – 2e du GP ) :

 » Samedi la piste n’était pas sélective car elle était plate, aujourd’hui c’était un peu mieux mais elle restait trop rapide et dangereuse en certaines portions. J’ai raté mon départ en première manche, je me suis mis sur l’arrière trop rapidement et j’ai fait un wheeling. J’ai du forcer pour revenir second, mais Cairoli était loin et il était impossible de réduire l’écart. J’ai changé de place sur la grille pour le second départ ou je suis parti dans le sillage de Cairoli, que j’ai suivi pendant quelques tours. Ensuite j’ai du rendre la main, gêné par des cloques dans la main gauche. A deux reprises j’ai du lâcher le guidon, et Antonio a pu assurer sa victoire. «  Sébastien Pourcel ( 4/9 – 7e du GP ) :

 » J’ai pris un mauvais départ en première manche, et en début de course j’ai eu du mal à trouver les bonnes trajectoires et prendre un bon rythme. Cela s’est arrangé à mi-course et j’ai pu revenir quatrième, ce qui prouve que ma condition physique n’est pas mauvaise. J’ai bien mieux réussi mon second départ mais une fois de plus je n’ai pas pris un bon rythme avant de faire une faute stupide quand Ramon m’a passé. Quand je me suis relevé je me suis senti fatigué, je n’ai pas trop dormi avant le GP car il y avait un concert pop dans le camping qui faisait beaucoup de bruit. Je suis déçu car je voudrais bien parvenir à faire deux bonnes manches de suite, ce qui n’a pas encore été possible cette année.  « 

Roger Pourcel, manager du team :

 » Nous avons eu beaucoup de visite ce week-end, de nombreux fans sont venus chercher des posters et encourager nos pilotes, je suis content de l’image que nous donnons. Christophe a pris un mauvais départ en première manche, et dans la mesure ou Antonio et lui ont un rythme similaire il était impossible de revenir sur Antonio qui était parti devant sur un circuit aussi court et rapide. Dans la seconde manche, il a eu un problème avec de l’humidité dans ses gants, il a perdu de la peau sur la main gauche et ce fut difficile pour lui. Mais même si tout s’était bien passé je ne suis pas sûr qu’il aurait pu battre Antonio ce week-end. Seb a fait une excellente première manche, il a bien roulé en fin de course pour aller chercher la quatrième place. Il est mieux parti dans la manche suivante, mais il a trop donné dans les premiers tours et s’est retrouvé fatigué. Pour l’instant il n’est pas préparé physiquement pour donner le meilleur en début de course, sa préparation est plus faite pour qu’il produise son effort en seconde partie de course. « 

Team Kawasaki CLS

Anthony Boissière ( 18/8, 14e du GP ) :

 » Samedi je me suis surpris en tenant le rythme de Cairoli pendant dix minutes, c’était encourageant pour mon week-end et je me suis vraiment fait plaisir. Au premier départ je me suis loupé et je me suis accroché avec plusieurs pilotes, et pour remonter c’était difficile car il n’y avait pas beaucoup d’endroits pour doubler. Quand j’étais quinzième j’ai chuté en essayant de doubler Nunn, du coup je rétrograde au dix huitième rang. J’étais furieux, et je me suis concentré pour réussir un très bon deuxième départ. Je pars trois et je tiens de rythme de Cairoli et Pourcel pendant quelques tours, avant que je ne souffre physiquement. Je me suis fait doubler à cause du physique, je pense qu’il faut que je fasse plus de moto à l’entraînement car c’est ce qui me manque. Mais je suis bien motivé et je vais faire tout ce qu’il faut, car j’ai vu que j’avais la vitesse pour faire de belles choses. « 

Thomas Allier ( -/-, 28e du GP ) :

 » Mauvais week-end pour moi, à commencer par mon 23e temps chrono. En première manche, je sors bien de la grille, j’occupe la 5e place puis la 4e avant d’avoir cet éternel problème de bras. J’ai levé le rythme pour essayer de faire passer la douleur, mais rien à faire… J’ai fini par chuter dans la section sablonneuse. Je finis la manche épuisé… Ce qui ne m’empêche pas de repartir une nouvelle fois dans le top cinq dans le second débat. Je n’avais pas un très bon rythme, et au cinquième tour j’ai perdu l’avant dans un virage et je me suis fait mal à l’épaule. Je suis frustré, je pouvais bien faire ici avec de tels départs et je ne ramène aucun point. « 

Mickael Maschio, entraîneur du team :

 » On espérait mieux de ce GP de France, c’est clair ! Anthony rate complètement son départ en première manche, du coup il se retrouve dans le paquet sur un circuit ou il est très difficile de doubler et ou tout le monde va vite. En seconde manche il est très bien parti et a superbement roulé pendant vingt minutes, avant de baisser de régime. C’est dommage mais cela s’explique, après la baisse de régime qui a suivi le GP du Portugal il vient de livrer de belles courses au Japon puis à Iffendic et il doit hausser le rythme pour cela. On doit continuer à travailler pour le booster, c’est logique qu’en forçant pour prendre un autre rythme il s’épuise un peu. Pour Thomas ce fut un très mauvais week-end, malgré deux bons départs dont il n’a finalement pas pu tirer profit. « 

Team Honda NGS

Pierre Alexandre Renet ( -/13, 16e du GP ) :

« J’ai chuté assez violemment samedi lors du second essai libre, et je me suis fait mal à l’épaule. La journée n’en a pas moins été positive au niveau du chrono puisque j’ai toujours été dans le top quinze. Je suis mal parti en première manche et je me suis accroché dans le premier tour avec Strijbos. Je suis reparti dernier et l’allumage a fait des siennes. Au second départ, je pars moyennement et, j’ai eu un peu de mal à trouver mes marques avec mon épaule douloureuse jusqu’à ce que la situation s’améliore. Mes chronos se sont stabilisés et j’ai pu doubler quelques adversaires pour terminer 13e. Je suis bien sûr un peu déçu… Il me reste à progresser au niveau des départs et du rythme en début de course. »

Bruno Losito, manager NGS : 

« En France, on espère toujours briller, malheureusement la chute de Pela dès le début de la première manche l’a empêché de réaliser un beau GP. Ce qui est frustrant, c’est que sur la moto d’entraînement qui a je ne sais combien d’heures de roulage on n’a pas de soucis, et sur la moto de course on se retrouve avec une bobine d’allumage défectueuse ! En seconde manche, Pierre Alexandre est parti sur un terrain qui a bien évolué depuis la première manche, et qu’il découvre en début de course. Il a été constant tout au long de sa course pour finir 13e. Cela fait maintenant plusieurs manches qu’il termine dans le top quinze et je me languis de le voir entrer prochainement dans le top dix… « 

Pascal Leuret, Honda Martin ( 4/4, 4e du GP ) :

 » Je suis content de mon résultat, mais pas à 100 %… Je pense qu’avec un meilleur départ en seconde manche, j’aurais pu me battre avec Rattray pour la troisième place. Cela reste quand même un bon weekend dans l’ensemble car j’ai ressenti pas mal de pression à vouloir faire de mon mieux pour le team et les supporters présents. Là où je suis satisfait, c’est que je n’ai pas commis de fautes du weekend… « 

Nicolas Aubin, Yamaha Ricci (6/5, 5e du GP ) :

 » Samedi, j’ai réalisé un bon chrono aux essais libres, mais je n’ai pas concrétisé ce potentiel en qualification suite à un très mauvais départ. Je me suis énervé et j’ai commis deux fautes en remontant. Le problème c’est que en finissant 12e je rentrais 22e sur la grille pour les courses… Je suis bien sorti de la grille en 1e manche, mais Antonio m’a serré contre l’appui en bout de ligne droite et je me suis retrouvé assez loin derrière dans les premiers tours. Il a fallu revenir par la suite et j’ai eu dû mal à trouver mon meilleur rythme. J’ai vraiment essayé de revenir sur Searle à la fin mais sans toutefois trouver l’ouverture. En deuxième manche, des pilotes ont touché la grille avant qu’elle ne s’abaisse et j’ai perdu ma concentration. À nouveau je me suis retrouvé derrière le pack. Contrairement à la première manche, j’ai trouvé rapidement de bonnes trajectoires et j’ai pu doubler beaucoup de pilotes dans les premiers tours. À tel point que je m’en suis amusé ! Je suis ensuite revenu pour passer Searle et Swanepoel. Après un GP du Japon décevant, nous avons beaucoup travaillé et aujourd’hui je suis revenu à un niveau correct. »

 


Répondre

Blog i-Trail |
la passion du 4x4 |
Rallye de Tunisie 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seb FCSM 70
| H²O_2012
| mega blog