Archive pour juin, 2007

Les Pourcel : Belle histoire de famille

Les Pourcel : Belle histoire de famille dans Christophe Pourcel 3f6zfbjua6l5vu1a

Les Pourcel vivent la course à 200 %.

pix_trans dans Sébastien Pourcel
Après avoir vu ses deux fils monter sur le podium du GP de Belgique l’an passé, Roger Pourcel a connu un autre grand moment de bonheur hier à Sevlievo quand Chris s’est imposé une nouvelle fois dans sa course qualificative, avant que Seb ne signe sa première pôle en MX1.
pix_trans
Tout roule aujourd’hui
 

Aujourd’hui les Pourcel sont sur le devant de la scène, mais Roger sait ce qu’il leur en a coûté avant d’en arriver là.

Venu assister pour la première fois de l’année à la traditionnelle conférence de presse d’après course le samedi, il a apprécié à sa juste valeur cet instant de bonheur.

« On sait que Christophe est très fort, même sans trop rouler il sait comment signer une pôle ou gagner une course, car on a tellement travaillé pour cela !

Cette fois, Cri est parti et a fait sa course. Je pense que les propos de Cairoli à Saint Jean l’ont touché et qu’il va tout faire pour gagner ce week-end » me confiait Roger pendant que ses fistons répondaient aux questions des journalistes.

« Quand il a commencé à pleuvoir pendant la seconde course MX2, je me suis inquiété pour Séb’, car je craignais que la pluie persiste.

Il a un gros coup de gaz avec la 450, il n’arrive pas encore à exploiter parfaitement sa technique et son pilotage et sur le gras cela pardonne moins que sur le sec.

Je savais depuis longtemps qu’il avait le potentiel pour décrocher cette pôle, mais tant que le dernier pilote n’a pas franchi la ligne tu ne sais pas ce qui se passe !

Regarde Ramon, il est revenu à quatre dixièmes dans son dernier tour. Maintenant, il faut que l’on trouve la solution pour que son rythme cardiaque élevé tienne pendant quarante minutes ou au moins trente à fond. Je pense qu’il aura les moyens de gagner des courses.

C’est vrai que Séb’ doit travailler plus que son frère pour y arriver, mais il a le potentiel pour cela.

Il y a encore des hauts et des bas, comme au Japon ou en seconde manche à Saint Jean où il a trop donné en début de course, mais il a su baisser un peu de rythme pour terminer la manche plutôt que de chuter.

Il est de plus en plus professionnel, de mieux en mieux organisé et c’est un réel plaisir de bosser avec lui. » poursuivait-il

Les pieds sur terre

Traînant sur les pistes de cross depuis plus de quinze ans, les Pourcel ont aujourd’hui atteint une partie de leurs objectifs en décrochant l’an passé un premier titre mondial.

Ils n’en restent pas moins désireux d’obtenir d’autres succès et d’autres titres, même si la saison ne leur a pas encore apporté autant de succès qu’espérés.

Après un bon Grand Prix du Japon, Saint Jean leur a moins réussit.

« Après St Jean, on n’a pas fait de debriefing, les enfants savent ce qu’on veut et ce qu’il faut faire pour gagner des courses, notre seul objectif.

On n’en parle pas, car, depuis quinze ans, on travaille pour cela et ils savent les sacrifices que l’on a fait pour être là aujourd’hui.

Je n’oublie pas ces années où nous vivions au camping pour avoir un peu plus d’argent à mettre dans la course, aux boulôts que mon épouse et moi même enchaînions pour acheter des pièces ou mettre du gasoil dans le camion.

Aujourd’hui le team est deux et cinq du mondial, tout le monde bosse en harmonie et on peut dire que l’horizon est dégagé même si le décès tragique de Jan de Groot fait qu’aujourd’hui tout est un peu en stand by chez Kawasaki.

On en saura un peu plus d’ici quelques jours, car il nous faut savoir si nous devons prendre une orientation différente de celle que nous avons actuellement avec des pilotes dans les deux catégories.

Le décès de Jan a affecté toute l’équipe, car il a toujours été gentil avec nous, depuis qu’il nous avait vu rouler en 80 et a toujours su nous donner les bons conseils ». A Sevlievo, Pascal Haudiquert
Pour voir tous les résultats : cliquez ici.

MX2 : On prend les mêmes !

MX2 : On prend les mêmes ! dans MX2 GP 7x3j7ryikdp1jwpt

Christophe Pourcel ne joue plus, il attaque. Photo P. Haudiquert

pix_trans dans MX2 GP
Il n’y a pas eu de réel suspens lors des qualifications MX2. Se retrouvant chacun dans une course différente, Christophe Pourcel et Antonio Cairoli ont fait leur bonhomme de chemin en allant glaner un nouveau succès.
pix_trans

Christophe ne joue plus
 

A la différence des précédents GP, Christophe n’a pas joué au chat et à la souris avec ses rivaux, réalisant un « one man show » en signant le holeshot puis en s’échappant de la menace du tandem sud-africain lancé à ses trousses.

Parti en seconde position Tyla Rattray s’est fait doubler d’entrée de jeu par Gareth Swanepoel qui a fait sept des douze tours de la manche en seconde position avant que l’officiel KTM ne reprenne l’avantage.

Derrière ce trio on retrouve Tommy Searle qui après avoir raté son départ a, au fil des tours, pris le meilleur sur Jeremy Tarroux qui allait casser son moteur dès le second tour, Goncalves, Church et enfin Gundersen qui n’a pas confirmé sa pôle de la séance d’essais libres.

Victime d’un exécrable départ Xavier Boog est de son côté bien revenu au neuvième rang.

xlqpme07puxvi7oc

Cairoli toujours
 

Pas très bien sorti de la grille, Cairoli a bien tiré profit de sa position à l’intérieur pour virer en tête à la sortie du virage à 180° qui ponctue la ligne droite de départ.

Avec Pascal Leuret et Nicolas Aubin dans sa roue, Antonio s’est employé à creuser l’écart de suite et est allé s’imposer avec dix sept secondes d’avance.

Nico chutant dans le premier tour, Pascal s’est retrouvé isolé en seconde position et est allé décroché son meilleur résultat de l’année en qualif, précédant Nico bien revenu de la septième place dont il avait hérité après son erreur.

Confirmation de l’aisance du Bas-normand sur ce circuit où il avait mené une manche pendant un bon quart d’heure l’an passé !

Derrière ce duo français on retrouve Anthony Boissière qui a fait une belle sortie en prenant le meilleur sur Seistola puis en résistant à Guarneri et Hamblin lancés à ses trousses.

A noter que personne ne s’est fait surprendre par l’averse qui s’est abattue à mi-course, rendant quelques portions du circuit hyper glissantes et amenant un peu de fraîcheur sur le site.

Avant le départ de cette qualif, il faisait 47,4°C sous les auvents ! Aranda forfait
Auteur d’une excellente première séance libre où il décrochait le huitième chrono, Gregory Aranda n’a pas pris le départ de sa qualif.
Victime d’une chute en séance pré-qualificative, Greg s’est retourné l’ongle du pouce de la main droite et n’a pu rouler, tout comme Matteo Bonini qui s’est blessé à la cheville lors d’un entraînement privé et a renoncé après avoir bouclé deux tours d’essai !

La journée s’est terminée avec la pôle en repêchage pour Jeremy Tarroux, Marco Maddii le fils de Corrado décrochant le cinquième temps et sa première qualif en GP.

A Sevlievo, Pascal Haudiquert

Pour voir tous les résultats : cliquez ici.

MX1 : Le pôle pour Séb’ !

MX1 : Le pôle pour Séb' ! dans MX1 GP ymdmbhks8x5kcbw6

Sébastien Pourcel décroche sa première pôle en Bulgarie. Photo P. Haudiquert

pix_trans dans MX1 GP
C’est fait, Sébastien Pourcel a signé sa première pôle en MX1.

Passé plusieurs fois près de cette pôle, notamment à Saint Jean ou Leok la lui subtilisa dans la dernière minute, Seb méritait largement d’être à l’honneur !

pix_trans
Montée en puissance
 

Petit à petit, l’oiseau fait son nid, dit le dicton.

Séb’ ne cesse de le confirmer au fil des courses, montant en puissance Grand Prix après Grand Prix et s’affirmant comme l’un des plus beaux stylistes du MX1 et l’un des plus rapides du pack.

Souvent dans le top cinq des séances chronométrées, il a enfin décroché cette pôle qui se refusa à lui à Saint Jean.

En tête après une vingtaine de minutes, il se faisait détrôner par Barragan, mais repartait de suite à l’attaque et améliorait son chrono en descendant sous la minute cinquante deux.

Il échouait dans une ultime tentative d’amélioration, mais résistait finalement au rush de Steve Ramon qui améliorait nettement son partiel, mais perdait un peu de temps dans la seconde partie du circuit.

A noter que le circuit de Sevlievo est nettement plus long que celui de Saint Jean 1’51 contre 1’35, comme si les règles FIM ne s’appliquaient pas partout de la même façon !

kowdowzizhidz9zn
Julien Bill est dans le bon pack.

Quatre dans la même seconde
 

Beau panachage en tête de cette séance, puisque l’on trouve dans le top cinq une Kawasaki, une Suzuki, une Yamaha, une KTM et une Honda !

Josh Coppins et Jonathan Barragan sont dans la même seconde que Séb’ et, derrière ce quatuor, on retrouve Mike Brown, Tanel Leok, David Philippaerts, Julien Bill et Marc De Reuver qui sont tous dans la même seconde.

Billy Mackenzie qui a chuté dans le séance chrono complète le top dix, suivi de Ken De Dycker à noter que Coppins, Melotte, Ramon, Philippaerts et Pourcel, entre autre, ont tous chuté dans la seconde séance libre.

Longtemps hors du top vingt alors qu’il était dans les quinze aux libres, Pela Renet s’est bien repris en fin de séance pour décrocher sa meilleur qualif avec un treizième temps, suivi côté français par Julien Vanni (dix huitième), Cyrille Coulon (vingt troisième) et Thomas Allier (vingt neuvième). Du mieux chez Aprilia

On note un petit mieux chez les Italiens, puisque Cedric Melotte et Alessio Chiodi signent les vingt deux et vingt cinquième chronos à trois secondes de la pôle.

Les bi semblent plus à l’aise sur ce circuit sans trop de relance et avec de nombreux sauts et l’averse tombée avant la séance chrono ne les a pas désavantagé.

La WRM de Christian Beggi se qualifie in-extremis, alors que Bas Verhoeven, qui a quitté Suzuki MTM pour retrouver des Honda, se retrouve lui réserviste.

Ayant fait le chemin inverse Danny Theybers s’est lui enfin qualifié il n’était pas passé en France alors que les trois Bulgares engagés sont les seuls à rester sur la touche.

Le plus rapide d’eux rend huit secondes à Séb’, et le moins rapide treize….

A Sevlievo, Pascal Haudiquert

Pour voir tous les résultats : cliquez ici.

Aprilia et Cédric Mélotte

http://www.dailymotion.com/video/3295mBfMYqJ8tg6zo

Ambiance de GP 2007

http://www.dailymotion.com/video/3r05tcAOWsqESg6un

Trip Bulgare

Trip Bulgare dans MX1 GP 9yeav7qbb4ffca08

Le circuit de Sevlievo, une référence. Photo P. Haudiquert

pix_trans dans MX2 GP
De tous les déplacements européens, celui qui consiste à aller en Bulgarie est l’un des plus pénibles de la saison.

Par chance le circuit est beau, plaît à une majorité de pilotes et les infrastructures sont au top !

pix_trans
Trente sept heures de route
 

Les teams n’ont pas tous envoyé leurs traditionnelles semi-remorques en Bulgarie, et Honda Cas ou Suzuki Teka ont chargé leur matériel dans un van pour faire quelques économies et éviter tout risque de casse.

Les routes Bulgares sont en effet d’un état très « inégal » et il faut avoir l’œil constamment ouvert pour repérer à l’avance quelques nids de poule dont certains font environ 50 cms de profondeur !

Partis lundi de Saint Jean d’Angély pour la plupart, les camions des différentes équipes sont arrivés sur place jeudi dans l’après-midi, après avoir pris le ferry entre l’Italie et la Grèce ou fait tout le trajet par la route.

Trente sept heures de conduite pour l’équipe NGS qui a choisi la seconde option !

Pour ma part, je n’ai mis que douze heures de porte à porte Roissy étant bloqué pendant une heure en raison d’un colis suspect avant qu’on ne jardine « grave » dans Sofia pendant une heure.

Dès que vous chopez l’autoroute sortant de la capitale, les panneaux de 4m par 3m indiquant le Grand Prix ne manquent pas, même à 170 kms du but, mais quand vous quittez l’aéroport flambant neuf de Sofia, impossible de trouver le moindre panneau lisible vous indiquant comment trouvez votre chemin ! Un Grand Prix « gouvernemental »

Pourquoi aller en Bulgarie qui est l’un des pays les plus pauvres d’Europe ils sont entrés dans l’Union Européenne au 1er janvier et où on ne croise aucune moto sur les routes ?

Tout simplement parce que le gouvernement Bulgare, tout comme celui d’Irlande du Nord, a choisi le motocross comme vecteur de promotion de son pays.

Le gouvernement a investi suffisamment de capitaux pour que le circuit dispose d’équipements modernes ainsi on y trouve la seule salle de presse climatisée du mondial, et s’est « offert » ce Grand Prix qui sera cette année doublé d’une épreuve du mondial supermoto (Pleven le 22 juillet) et d’une manche du mondial MX3 (Samokov le 29 juillet).

Récompensés l’an passé lors de la remise des prix à Monaco du trophée du « meilleur organisateur de l’année » les Bulgares étaient représentés par plusieurs ministres, tout simplement !

Ceci mis à part, ce pays est quand même bien pauvre et on croise plus d’antiques Lada ou Warburg que de voitures récentes, et quand on s’enfile les 160 kilomètres entre Sofia et Sevlievo, on ne voit guère d’industrie, alors que les immenses prairies sont laissées à l’abandon, sans être cultivé et sans qu’aucun animal n’y paisse.

On n’a vu en tout et pour tout qu’un petit troupeau de moutons….

jk9p9d8e9eyszxzp
Carmichael remplaçant de Strijbos ? Photo Lebig

Strijbos et Nagl absents
 

Passé cet épisode « culturel » venons en au sport. Deux forfaits de marque pour ce huitième Grand Prix de la saison : Kevin Strijbos et Max Nagl.

Le premier qui a du abandonner dans les deux manches à Saint Jean souffre toujours de son genou, tandis que le second s’est recassé la clavicule abîmée au Portugal en chutant à l’attaque du bac à sable en seconde manche.

Nagl espère rouler le week-end prochain en championnat d’Allemagne, où il est leader, alors que la situation est plus complexe pour Kevin.

Il doit actuellement rester immobilisé sans bouger pendant trois jours, et subira de nouveaux examens lundi prochain.

Tout reste possible : le repos à réduit l’inflammation et il peut envisager de revenir en Suède, ou c’est l’opération.

Une Suzuki est donc vacante, et bien sûr la rumeur Carmichael pour Namur nous vous en avions parlé à Saint Jean mais également pour l’Irlande et l’Angleterre n’oublions pas que la base européenne de Fox est en Angleterre où la marque est particulièrement bien implantée ne fait qu’enfler.

J’en ai parlé avec Eric Geboers en prenant nos voitures de loc’ à l’aéroport, il m’a juste dit qu’il ne pourrait annoncer quelque chose qu’une fois les contrats signés en bonne et due forme. Wait and see ! Chaleur torride

Si on a eu droit aux orages en débarquant de l’avion à Sofia, c’est une chaleur lourde qui a régné à Sevlievo tout au long de la journée.

Ce matin il fait déjà bien chaud et, si les risques d’orage ne sont pas à écarté il en était tombé un rude l’an passé entre les manches, c’est vraisemblablement de la chaleur que les pilotes vont souffrir aujourd’hui.

Les organisateurs ont mouillé abondamment la piste hier soir, si bien que les premiers essais libres ne seront pas forcément très significatifs.

A Sevlievo, Pascal Haudiquert

Pour voir tous les résultats : cliquez ici.

1...34567...45

Blog i-Trail |
la passion du 4x4 |
Rallye de Tunisie 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seb FCSM 70
| H²O_2012
| mega blog