Archives pour la catégorie Enduro

Planet en orbite à Bourganeuf

Planet en orbite à Bourganeuf dans Enduro vrfl6fdzg3udyhtf

Fabien Planet espère faire une meilleure fin de saison mondiale.

pix_trans dans Enduro
Après sa nouvelle double victoire en E3 et au scratch le week-end dernier à Bourganeuf (23), l’officiel KTM s’installe en patron de l’enduro français. Retour sur cette épreuve.
pix_trans
Tu as une nouvelle fois survolé ta catégorie mais également Mickaël Pichon au scratch. Est-ce que ça te met encore plus en confiance ?
 

Fabien Planet : J’ai bien roulé, je n’ai pas fait trop d’erreurs, une chute samedi et une le dimanche et surtout j’ai retrouvé de très bonnes sensations avec la moto.

Depuis le début d’année j’avais des soucis avec la fourche et après avoir bien travaillé dessus, on l’a nettement améliorée, j’étais nettement mieux avec ce week-end.

C’est vrai que Mickaël est très rapide et surtout sur les spéciales typées cross comme il y en avait à Bourganeuf. Mais sur les autres spéciales il est plus à notre portée. Reste que j’ai dû vraiment m’appliquer samedi sur la dernière spéciale pour ne pas commettre d’erreurs et perdre l’avance que j’avais acquise en journée. J’y suis arrivé et c’est important. J’avais déjà gagné le scratch à Massiac le samedi. Mais il faut être très régulier toute la journée, ne pas commettre d’erreurs pour pouvoir l’emporter face à lui. Eric Bernard dit que tu es souvent à 110 % en spéciale. Tu es vraiment obligé de dépasser les limites pour aller chercher le scratch ?
C’est mon style de pilotage. J’attaque beaucoup, mais je ne me fais pas peur ! ça va.

Comment se passe la cohabitation avec Mickaël Pichon au sein du team ?
Aucun souci.

Il apporte son savoir en pilotage, en technique et parfois je lui donne quelques conseils lors des recos de spéciales.

C’est un garçon très simple, il s’est très bien adapté à l’enduro, il ne dit jamais que c’est trop dur, ou mal tracé… etc.

Il est toujours motivé, comme pour tout ce qu’il fait. A chaque fois qu’on fait un truc ensemble, il veut toujours être devant, alors…

Te sens-tu définitivement un ton au-dessus de Marc Germain, Séb’ Guillaume ou Manu Albepart ?

Marc Germain est très rapide et surtout très régulier depuis le début de saison.

Séb Guillaume, j’ai l’impression qu’il a un peu de mal à passer de la 300 en mondial à la 250 en championnat de France.

Quant à Manu Albepart, c’est toujours le même problème, dès que les spéciales sont défoncées, il est un peu moins présent.

Manu c’est vraiment un pilier des classiques, on a pu le voir au Trèfle. Mais pour être devant en championnat il faut qu’il bouffe du sable et du défoncé pour s’habituer aux trous.

Bourganeuf, c’était la 3e épreuve dure de ce championnat 2007, en tous cas en Elite. C’est ce que tu attends d’un championnat national ?

Depuis quelques années on a un très beau championnat de France.

Avec des épreuves dignes d’un mondial. Belles spéciales, super organisations, rien à dire.

Que ce soit avec David Castera ou maintenant avec Jean-Luc Miroir, on a vraiment de bons conseillers.

Il prennent des initiatives, ou n’hésitent pas à dévier comme ce week-end avec les Nationaux quand il s’est mis à pleuvoir dimanche.

C’était bien vu et ça a évité d’aller au bordel intégral avec les Nationaux qui avaient déjà bien souffert.

Petit bilan sur le WEC. Penses-tu pouvoir encore accrocher le podium final ?

Pas vraiment, les trois premiers sont très rapides, ils ont pas mal de points d’avance et j’essaie plutôt pour l’instant de contenir Merriman.

Je peux faire quelques podiums occasionnellement mais pas sur l’ensemble du championnat.

Mais ça devrait aller mieux avec ma nouvelle fourche sur la fin de saison.

19ibkl7cerjdclsg

On te voit sur les dernières classiques en France ?
 

Oui, je les fais toutes sauf la Montée Auvergnate.

Je serai sur la Rand’Auvergne et sur l’Aveyronnaise Classic en août. C’est très ouvert cette année.

Sur trois épreuves, il y a eu trois vainqueurs différents.

Je suis pourtant aussi motivé qu’en championnat mais ce n’est pas évident d’être à 100 % sur des spéciales qu’on reconnaît nettement moins qu’en championnat.

Au Trèfle j’ai fait trop d’erreurs pour me bagarrer en tête.

Germain, Planet, Guillaume et Pichon

Germain, Planet, Guillaume et Pichon dans Enduro 5fz2nglpwdtsvlqa

Fabien Planet décroche le scratch officieux. Photo JMP

pix_trans dans Enduro
Sur un parcours usant et technique, Fabien Planet s’adjuge les deux jours en E3 et au scratch (officieux).

Marc Germain domine le E1, alors que Pichon et Guillaume se partage l’E2 respectivement samedi et dimanche.

pix_trans
130 kilomètres à parcourir deux fois, 7 spéciales chrono par jour et quelques millimètres de pluie dimanche après-midi pour corser l’affaire.

La 3e épreuve du championnat de France d’enduro 2007 a une nouvelle fois été un modèle du genre après le difficile rendez-vous de Nuits St Georges.

Il faut dire qu’à Bourganeuf, sur les terres de feue la Gilles Lalay Classic, tout le monde s’attendait à un morceau d’anthologie.

Et ce ne sont pas les pluies tombées dans la semaine qui ont rassuré les 275 partants (sur 342 inscrits) du samedi matin.

Mais grâce au savoir-faire du Team Enduro X-Trem secondé par Jean-Luc Miroir et Laurent Charbonnier, la course a pu se dérouler normalement après quelques coupes et autres déviations mises en place au fur à mesure que le terrain se dégradait.

Dans ces conditions parfois difficiles et sur certains passages « extrêmes », les cadors de l’Elite ont tous tiré leur épingle du jeu.

En E1 la logique a été respectée avec une double victoire de Marc Germain (Yamaha), toujours très déterminé, devant un incisif Julien Gauthier (HM) le samedi et Raphaël André (Kawa) le dimanche.

Malgré un parcours pas forcément taillé pour lui, Mickaël Pichon (KTM) s’adjuge la victoire en E2 samedi, grâce notamment à des chronos époustouflants sur la spéciale n°1 typée cross.

Il laisse loin derrière Sébastien Guillaume (HVA) et Manu Albepart (HM), un peu déboussolés par de tels écarts.

Et alors qu’il était nettement en tête avant la dernière spéciale du dimanche, le Sarthois se voit rétrogradé en 3e position après un « saut » de chaîne dans l’ultime chrono, perdant plus d’une minute et demi dans l’affaire.

vqa8fttfav4aha1d
Mickaël Pichon aurait pu gagner sans un saut de chaîne. Photo JMP

Séb’ Guillaume et Albepart en profitent pour remonter au classement de l’E2.

En E3, Fabien Planet (KTM) s’est occupé de tout sur les deux jours, et notamment de l’officieux scratch.

Il oublie littéralement Jean-François Goblet (KTM) et Jordan Curvalle (Sherco) samedi et dimanche dans sa catégorie.

Prochain rendez-vous les 29 et 30 septembre à Mende (48)

A Bourganeuf, Jean-Marie Pouget
Pour voir tous les résultats, cliquez ici

L’enduro du Touquet 2005

http://www.dailymotion.com/video/3q96o3U2JRA7AfgpI

Wec Extreme a digne

http://www.dailymotion.com/video/a2zk6Kvnp7utefguj

Enduro Orp-le-Grand

http://www.dailymotion.com/video/3CcG3BDbEZkttffye

Le Trèfle pour Manu Albepart

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Emmanuel Albepart (HM-Honda) remporte le Trèfle 2007. Photo L. Reviron

Le Trèfle pour Manu Albepart dans Enduro pix_trans
Emmanuel Albepart inscrit pour la première fois son nom sur les tablettes de la plus médiatique des classiques, aux côtés d’ainés prestigieux comme Gilles Lalay, Stéphane Peterhansel, Laurent Charbonnel, Eric Bernard et David Frétigné…
pix_trans dans Enduro
Vainqueur de la première journée, Emmanuel Albepart (HM-Honda) a été bousculé par Marc Germain hier samedi. Le pilote Yamaha, double vainqueur de l’épreuve en 2005 et 2006, s’imposant sans prendre un ascendant significatif.

Aujourd’hui dimanche, Manu a repris son bien et empoché le général pour 5 centièmes de secondes.

Un écart infime, qui donne une idée de l’intensité de l’affrontement entre les deux hommes. Fabien Planet (3e) finissant à 27 secondes des deux hommes de tête !
 

Ivan Cervantès échoue finalement à la 8e place, devançant de peu notre star nationale, Stéphane Peterhansel (10e). Les catégories
Honneurs aux vainqueurs par catégorie. Romain Cadillac gagne en National 1, Adrien Metge en Junior, Florian Bouquet en National 2, Nicolas Frétigné en Gentleman 1, Ludovic Faveyrial en Gentleman 2, Ludivine Puy en Féminine, Jérôme Roussaly en Vétéran 1 et Jean-Jacques Bruno ,notre ex-star des GP 500,  en Gentleman 2…

Pour voir tous les chronos et tous les résultats, cliquez ici.

1234

Blog i-Trail |
la passion du 4x4 |
Rallye de Tunisie 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seb FCSM 70
| H²O_2012
| mega blog