Archives pour la catégorie Interview

Nicolas Aubin déçu…

Nicolas Aubin déçu... dans Interview u1fny7qzaz3szs35

Nicolas Aubin oubliera vite Sevlievo 2007. Photo P. Haudiquert

pix_trans dans Interview
Nicolas Aubin explique à Pascal Haudiquert pourquoi il a eu autant de mal en Bulgarie. Une course à oublier pour le Normand déjà projeté vers la prochaine étape en Suède.
pix_trans
Nico, raconte-nous un peu ton week-end. Samedi, ça allait très bien et dimanche, ça a été un peu dur au départ…
 

Oui. Et c’était pas une piste facile pour doubler. Donc voilà, j’ai fait ce que j’ai pu… Comment tu expliques tes mauvais départs ?
Je ne sais pas trop. Il y a un peu de moi. Il faut bosser ça pour la Suède. Là, je suis entrain de perdre des points sur Swanepoel, alors que j’aimerais bien essayer d’aller le chercher. Pour cela, il faut bien partir et refaire comme au Portugal, un podium ou deux, ce serait pas mal.

Samedi, on avait l’impression que tu allais bien sur le circuit. Le changement de conditions ne t’a pas plu ?
Non. C’est pas ça. C’est juste les mauvais départs. Samedi, je suis pas trop mal parti. Après, j’ai fait une erreur qui m’a coûté des places, mais je suis revenu vite devant donc ça allait.

Mais dimanche, je le répète, c’était vraiment pas facile à doubler. Les organisteurs ont arrosé comme des imbéciles. On en prenait plein la g…

Et voilà !

pix_trans

5 questions à Ben Townley

5 questions à Ben Townley dans Interview 342oyooq34ivfc9j

En remportant deux épreuves sur trois, Townley donne du fil à retordre à Villopoto. © Stéphan Legrand

pix_trans dans Interview
Après avoir remporté sa deuxième course de la saison à Southwick, Ben Townley se positionne définitivement comme un des favoris du titre Outdoor Lites 2007. Il répond aux questions de Lebig.
pix_trans
Félicitations pour ta victoire. Tu as pourtant terminé 10ème des essais chronométrés la veille de la course, pour quelles raisons ?
 

En fait j’ai eu du mal à régler la moto. Je n’avais pas roulé du tout dans le sable et je manquais un peu d’expérience dans le domaine. C’était difficile pour moi de faire des bons temps dans ces conditions mais plus le circuit devenait défoncé mieux je roulais. Je savais que j’allais bien me débrouiller pendant la course. Les essais ne sont pas si importants que ça tu sais.

Dans la 1ère manche Ryan Villopoto a gagné facilement, que s’est-il passé ?

En fait Ryan a pris un super départ. De mon côté je me suis retrouvé bloqué derrière Martin Davalos. J’ai fini par le dépasser mais il est revenu sur moi, j’ai connu quelques difficultés pour m’en débarrasser. Lorsque j’ai enfin pu prendre de l’avance, Villopoto ne m’avait pas attendu (il rit). Il était parti pour de bon. Il a mené un train d’enfer, je n’ai rien pu faire pour revenir sur lui. J’ai finalement préféré le laisser partir et me réserver physiquement pour la 2ème manche. En revanche tu as été impressionnant dans la 2ème manche alors que d’habitude la fatigue joue des tours ?
J’ai pris un bon départ cette fois puis j’ai profité d’une erreur de Ryan pour prendre de l’avance sur lui. Physiquement je ne me suis jamais senti aussi bien. Le travail avec mon entraîneur Aldon Baker (celui de Carmichael, ndlr) commence à payer réellement. Je suis vraiment chanceux de pouvoir travailler avec lui. Lorsque j’ai décidé de venir vivre en Floride je voulais absolument qu’il soit à mes côtés. Je suis dans une bonne équipe, je suis bien entouré, il me reste plus qu’à battre chaque semaine le petit rouquin. Ce n’est pas gagné encore.

1u8f1jbt4v131cl1

Peux-tu comparer le sable de Southwick à celui que l’on peut trouver en Europe ?
 

Cela n’a rien à voir. C’est aussi pour cette raison que j’ai un peu galéré avec les réglages de ma moto pendant les essais de samedi. Je m’attendais à une piste avec du sable très mou où l’on s’enfonce. En fait, il y a une couche dure sous le sable. Tu ne sais jamais comment va réagir ta moto, c’était très piégeux. De plus les organisateurs ont aplati plusieurs endroits du circuit entre les manches et j’ai clairement fait savoir que je ne trouvais pas ça normal. On fait du motocross pas des courses de vitesse.

Après trois courses, te trouves-tu où tu pensais être en début de saison ?

Oui plus ou moins. En fait sur les deux premiers circuits, j’étais un peu en avance par rapport à ce que je pensais. La saison de SX était tellement longue que je n’ai pas beaucoup roulé en outdoor. Je m’étais donné comme objectifs d’être dans le coup dès le début du championnat et en fait j’ai gagné deux courses sur trois. Ce n’est pas si mal. La seule petite déception est la première manche à Mont Morris. (Ben termine 10ème après avoir été obligé de changer sa roue avant dans les premiers tours, ndlr).

5 questions à Ricky Carmichael

5 questions à Ricky Carmichael dans Interview wcyd1itg5o3oaifs

Retraité ou pas, Carmichael ne pense qu’à une chose : gagner – © Stéphan Legrand

pix_trans dans Ricky Carmichael
Invaincu à Southwick depuis 2000, Carmichael n’a pas fait dans la dentelle le week-end dernier en remportant les deux manches devant un Stewart impuissant. Lebig lui a posé cinq questions.
pix_trans
Si jamais il y avait un doute, il n’existe plus. Tu vas mettre fin à ta carrière quoi qu’il arrive même en tête du championnat outdoor ?
 

Il n’y a effectivement aucun doute là-dessus. C’est bientôt la fin de la route. Je suis certain que certains vont être content que j’arrête mais crois-moi je suis aussi content très content d’arrêter. J’ai signé pour faire 15 courses de Nascar cette année, 25 l’année prochaine et 35 en 2009. Autant dire que mon équipe a vraiment hâte que j’arrête le cross pour me consacrer à 200% à la voiture. Tu as les traits tirés, as-tu puisé dans tes réserves pour gagner ces deux manches ?

Effectivement c’est plus difficile physiquement qu’il y a dix ans mais le travail que j’ai effectué depuis sept ans avec mon entraîneur Aldon Baker paie aujourd’hui. Je ne me suis pas senti bien après la première manche. Mon problème de colon a tendance à resurgir lorsqu’il fait chaud. J’ai pris mes médicaments comme d’habitude mais je n’étais pas à 100%. Dans la première manche, Stewart est parti devant puis tu l’as finalement dépassé, as-tu attendu le moment propice pour le faire ?
En fait, James roulait très bien et c’était très difficile de passer car dans le sable c’est impossible de suivre de près les trajectoires de quelqu’un sinon tu passes la journée à bouffer du sable. J’ai donc attendu qu’il fasse une erreur ou se fatigue. Quand on a rattrapé les attardés c’est là que j’ai porté mon attaque. Cela a suffit pour gagner la manche.

m7f70sge3it3zfvu
© Steve Bruhn

Il y a un mois aurais-tu imaginé être dans la position où tu es maintenant ?
 

Non pas du tout. Jamais je n’aurais pensé être en tête du championnat après avoir gagné toutes les courses. Lorsque j’enchaîne les manches toute la journée sur mon circuit chez moi, parfois je me dis : « pourquoi fais-je tout ça, pourquoi je m’entraîne si dur ? » Au final ça les vaut.

Tu as gagné 99 course de MX durant ta carrière, penses-tu à passer la barre des 100 à Budds Creek la semaine prochaine ?

Evidemment ça serait spécial de fêter une centième victoire à Budds Creek mais je sais que cela va être difficile. Stewart roule très bien sur ce circuit très rapide. Je vais devoir avoir une de ces journées parfaites qui permettent de bien rouler. On verra. Si j’arrive à 100, je serai content. Si non, ce n’est pas grave.

 

 

Coup de Tube au Président !

Eclairage

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Théatre des Nations en 2000, le circuit de St Jean est magnifique. Photo Mickaël Lecuit

Coup de Tube au Président ! dans Interview pix_trans
A quelques jours du Grand Prix de France de motocross, Jean-Marie Boissonnot, le président du Moto Club Angérien s’active tout en délèguant beaucoup.

Il nous livre son état d’esprit avant LE grand rendez-vous du MX en France…

pix_trans dans Interview

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Bonjour Jean-Marie, Bienvenu 

Que fait un président de Moto Club à quelques jours du Grand Prix de France de MX ?

Il délègue au maximum !

On essaye de voir si tout a bien été préparé, le circuit, les autorisations, si les banderoles des partenaires sont arrivées, ce qui est important également.

On essaye de contrôler les programmes qui ont été mis en place, si tous les communiqués de presse ont bien été validés…

C’est vrai que je ne suis pas tout seul. Un président doit entouré d’une bonne équipe.

On en est à notre dixième championnat du monde.

On commence à être rodé, mais il y a toujours des choses de dernières minutes à traîter.
 

Justement, qu’est-ce qu’il reste à faire sur la piste ou ailleurs ?

Le circuit est homologué jeudi.

Donc, il reste à mesuré les obstacles, faire des photos, monter le dossier d’homologation pour le montrer à la FIM dès leur arrivée.

Après on fait une petite réunion avec la sécurité et les postes de secours pour savoir qui intervient à quel endroit, voilà.

Tout est préparé à l’avance pour aller au plus vite quand il y a un problème.
 

Le circuit a été changé depuis la dernière manfestation ?

Oui. C’était le championnat de France de side-car et de quad, donc les obstacles n’étaient pas les même. Les tables étaient plus courtes.

On a remis un triple dans la première montée…

Pour écouter la suite, cliquez-ici

Qui est Jason Clermont ?

Champion

 Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Jason Clermont en 250 4T ?

Pas tout de suite… © L. Reviron

Qui est Jason Clermont ? dans Interview pix_trans
Nous avons rencontré Jason Clermont, le tout nouveau Champion de France Cadet et leader du championnat d’Europe 85.

Il nous dit ici qui il est et quels sont ses objectifs cette année.

Moteur…

Cliquez-ici pour voir la video

FMX : Tom Pages raconte

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

And the winner is Tom Pages… © B. Rejou

FMX : Tom Pages raconte dans Freestyle pix_trans
Récent vainqueur du contest FMX de Nismes, Thomas Pages nous explique comment il est venu au freestyle, et raconte sa victoire du week end…  
pix_trans dans Interview

Tom, peux-tu te présenter et nous expliquer comment tu es venu au FMX ?
 

Avec mon frère, on s’est mis à faire des sauts. Ça nous a plu et on s’est lancé là-dedans…
 

Tu viens de remporter le contest de Nîmes, comment ça s’est passé ?

Ça s’est hyper bien passé. Déjà, je me suis fait plaisir. J’ai roulé avec des pilotes internationaux. Pour moi, c’était super bien. J’ai progressé là-bas. J’ai beaucoup observé.

Rouler avec des pilotes comme Dany Torrès et Jeremy Lusk, l’Américain, qui font des Red Bull X-Fighters, c’est impressionnant.

Il faut déjà gérer le stress et après faire de son mieux, ne pas faire d’erreur.
Tu as inauguré le Flip Cliffhanger à 25 mètres, c’est un coup d’éclat pour toi…

Oui. C’est le première fois que je le passais en contest,et même sur le dur en fait. Je suis vraiment content de moi. Ils avaient prévu une épreuve

« Best Trick », la meilleure figure et ça m’a permis de remporter le « Best Trick » aussi, c’était super.

Pour écouter la suite, cliquez -ici

12345...7

Blog i-Trail |
la passion du 4x4 |
Rallye de Tunisie 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seb FCSM 70
| H²O_2012
| mega blog