Archives pour la catégorie MX féminin

2007, Premier bilan.

antoniocairoli180507.jpg

Au lendemain du cinquième débat, soit juste après le premier tiers de la saison, premier bilan des forces en présence, des bonnes surprises et des premières désillusions…

Commençons côté terrain tout d’abord où les choses évoluent. Cinq courses et cinq parcours complètement différents, certains plus roulants que d’autres mais tous techniques et sélectifs : le sable, la terre meuble et les obstacles techniques ayant la cote.

Smets aurait il triomphé autant de fois sur le Valkenswaard  configuration 2007 et Jorgensen aurait il réalisé le doublé (2004) sur le Teutschenthal du WE dernier ? Pas certain…

Depuis le début de saison, on se régale de détails techniques des uns et des autres ; la prise d’angle de Tony dans les ornières de Bellpuig debout sur les cales pieds (non sans rappeler les prestations d’un jeune retraité…), les petits doubles vicieux que seul Christophe parvient à effacer, les énormes impulsions assises de Phillipaerts dans les appels démontés, Ramon qui corrige un appui sur deux, Seb qui prend impulsion dans un trou de freinage pour en sauter trois ou encore Aranda et Paulin qui laissent des empreintes de pose pied sur les reliefs teutons, j’en passe et des meilleures…

Petite remarque au passage, j’entends énormément de jeunes qui font des centaines (que dis je, des milliers) de kilomètres l’hiver pour préparer le Minivert, le Cadet ou le Junior sur les terrains du calendrier à venir.

Une vision qui me semble un peu restreinte au court terme puisque le but est quand même que le gamin s’adapte le plus rapidement possible à tous les terrains et en toutes circonstances…

En mondial ce sont des conditions qu’il est quasi impossible de simuler à l’entraînement et seules certaines courses peuvent reproduire de telles situations selon la préparation du terrain, le format et le niveau des pilotes.

Mieux vaut donc rechercher à développer les facultés d’adaptation…

Comme on le prédisait, la catégorie MX1 atteint des sommets en terme d’homogénéité et de niveau.

Obligation de postposer la sieste de 13 heures puisqu’une dizaine de pilotes sont désormais capables d’enlever une manche et même si Coppins s’affirme en patron, il n’en reste pas moins vulnérable pour autant.

Entre Strijbos en embuscade, De Dycker capable de doubler n’importe qui, n’importe où (mais pas n’importe quand…), Ramon insipide, Dereuver conforme à lui-même, Phillipaerts qui monte en puissance, un Brown que les années n’altèrent pas les réflexes visuels, la 17ème résurrection de Croquard et une armée de KXF, nombreux sont les prétendants en embuscade à chaque faux pas du Lizzard.

steveramon180507.jpg

On remarque que tous les transfuges du MX2 ont eu besoin de temps pour trouver leurs repères dans la catégorie, la puissance, le physique et la gestion des manches nécessitant un temps d’adaptation.

Parce qu’un 450 ça se respecte…

Rayon MX2, comment ne pas évoquer les performances d’un Cairoli plus flamboyant que jamais.

Je n’ai pas le souvenir d’avoir vu un mec aussi rapide en Europe dans la catégorie (ou ex 125).

La démo de Mantova était tout simplement royale ; 10 secondes d’avance en trois tours, meilleurs temps toutes catégories confondues, une mobilité et un style inégalés, le réalisateur resterait toute la manche sur l’italien qu’on le lui pardonnerait presque…

Cairoli c’est « l’anti diesel » par excellence, la vitesse d’exécution d’un coureur de 110 haies combinée à la fougue d’un rookie US qui débarque chez les pro, le tout couronné d’un panache à la Tomba.

Tony sei grande !

Christophe est à son niveau de l’année dernière, les 6 semaines off de fin Janvier/Février se font ressentir. Difficile de lutter sans une préparation hivernale optimale.

Tous les blessés de l’intersaison (Goncalves, Campano, Swanenepoel, Nunn) se montrent en dessous de leur niveau 2006 et/ou totalement irréguliers.

(Loin) derrière on note également un Searle bien dans le coup, un Rattray qui plafonne (dans tous les sens du terme), un Eggens conforme à lui-même (out avant la mi-saison), un Leuret qui nous rappelle que la rouge a aussi un moteur, un Hamblin en retrait (mais fallait il vraiment s’attendre à quelque chose de lui ?..), un Avis toujours aussi fantasque, un Guarnieri imprévisible et une cuvée Europe 2006 des plus prometteuses !

rattray180507.jpg

Je reste sur Martin Barr pour la plus grosse progression, qui a marqué plus de points sur une manche à Mantova (auteur d’un remarquable 12/15) que sur une saison complète 2006.

Dans le même registre, un petit mot aussi sur Gautier Paulin qui, si l’on se réfère à sa prestation irlandaise de l’an passé, roule cinq secondes plus vite dans chaque séance !

Ou comment passer de 12ème junior à 12ème MX2 en mois d’une saison, du jamais vu…
Ces deux derniers cas où le dicton « Ne jamais dire jamais » prend tout son sens, dans le sport comme dans la vie…

Tout top 10 cadet/junior peut rentrer dans les bons points du mondial en 2 à 3 ans, tout dépend de sa volonté, de sa marge de progression et de son entourage.

La volonté, parlons en justement puisque notre sport en réclame une bonne dose et seuls les plus coriaces sortiront du lot.

Tout le monde ne s’appelle pas Pourcel ou Cairoli et on remarque un chamboulement de la hiérarchie, certains franchissant un nouveau palier et d’autres restant sur leurs acquis des années précédentes.

Ceux qui frappaient aux portes de la qualif’ rentrent aujourd’hui dans les bons points (Aranda, Allier), ceux qui scoraient dans les points rentrent dans les 10/12 (Boog, Desalle, Simpson), ceux qui pointaient dans les 12 sont à l’orée du top 5 (Seistola, Aubin, Noble) et ainsi de suite…

Si l’on regarde en arrière le parcours d’un Coppins depuis son arrivée en Grand prix, ce n’est qu’une succession de petits paliers et de progressions mis bout à bout qui, combinés à la maturité et l’expérience, lui ont permis d’évoluer de la porte des points jusqu’au sommet…

Enfin et pour terminer, la vitesse et le niveau des girls ont eux aussi franchi un cap.

Douze secondes environ (toujours délicat de comparer les temps sur différentes séances) séparent les top MX1/2 des top girls, ça commence à devenir sérieux !

J’en ai fait moi-même l’expérience dans le bois d’Olmen il y a une quinzaine de jours.

Obligé de forcer pour contenir la kawa Molson #111 en pensant qu’il s’agissait de Ray Rowson : bref moment de gloire qui s’effondra subitement quand je compris que le pilote de la KXF n’était autre que Prumm, … sur la moto de Rawson !

Cela dit, je compatis déjà pour leurs futures douleurs bataves du mois de Septembre prochain. Va vraiment y’avoir sélection naturelle…

Good luck girls !

prumm180507.jpg

Livia sur le podium

getimage50.jpg

Livia Lancelot reste dans la course au titre. Photo P. Haudiquert
Livia sur le podium dans MX féminin pix_trans
Petite surprise dans cette ouverture de la Coupe du monde féminine, où les Allemandes Larissa Papemeier et Maria Franke ont signé le doublé face aux favorites !

Notre Livia Lancelot est toutefois sur le podium, faisant une bonne opération compte tenu de son retard de préparation.

pix_trans dans MX féminin
Une épreuve en 2005, deux en 2006 et trois cette année, la Coupe du monde gagne en crédibilité au fil des années et nous a réservé une bonne surprise en Allemagne. Prumm, Laier et Lancelot ne sont plus les seules à pouvoir gagner, ce qui est de bon augure pour la suite des opérations.Le jockey s’impose
Auteur de la pôle position samedi, la petite Larissa Papenmeier a confirmé en course son potentiel en s’imposant en première manche.

Doublée après quelques tours par Katherine Prumm qui partait à la faute peu après, l’allemande a ensuite résistée jusqu’au bout au retour de la championne sortante !

Dans le trio de tête de la seconde manche, elle allait connaître un peu plus de soucis à garder le rythme des filles de tête mais sa quatrième place lui assurait la victoire au général.

A la seconde place c’est une autre jeune allemande, (de 15 ans ! NDR) qui s’immisce.

Longtemps troisième de la première manche avant de se faire passer par Livia, la pilote Kawasaki Pfeil a ensuite décroché une seconde place l’amenant sur la seconde marche du podium.

Livia sur le podium
Auteur d’un mauvais départ en première manche, Livia allait perdre du temps après que Laier l’ait « gentiment » écartée de la trajectoire.

L’Allemande ne l’emportera pas

25.jpg

au paradis, puisqu’elle rentrera au parc peu après boite cassée sur sa Katé officielle et repartira en seconde manche avec « sa » moto.

Huitième en début de course, Livia ne va pas s’affoler et remonter dans son style toujours aussi propre jusqu’à la troisième place.

Mieux partie en seconde manche elle ira décrocher une nouvelle troisième place l’amenant sur la troisième marche du podium.

Plutôt positif compte tenu du fait qu’après sa fracture de la clavicule elle s’est refait mal à l’épaule et est arrivée en Allemagne sans trop de roulage.

Il lui reste maintenant six semaines, d’ici la prochaine épreuve en Suède, pour retrouver son vrai niveau et combler le terrain perdu.

Pascal Haudiquert à Teutschenthal

Doublé italien avec la victoire d’Antonio Cairoli en MX2 et David Philippaerts en MX1

davidphilippaerts090507.jpg

David Philippaerts remporte à Teutschenthal en Allemagne sa première victoire en

catégorie MX1 devant Steve Ramon et Joshua Coppins.

En MX2, Antonio Cairoli a encore frappé fort en s’imposant dans les deux manches

devant Christophe Pourcel.

Tyla Rattray complète le podium de la journée.

Qui pourra donc arrêter Antonio Cairoli ?

L’italien reste invaincu en catégorie MX2 avec cinq victoires en cinq grand-prix et

neufs victoires en dix manches.

Mais si Tony avait été vraiment au dessus de ses adversaires le week-end dernier en

Italie, ce ne fût pas aussi facile aujourd’hui.

En effet, Christophe Pourcel sera resté à chaque fois dans le sillage de l’italien sans

pour autant avoir la possibilité d’inquiéter directement Cairoli.

Pourcel concède six points de plus au classement provisoire et pointe désormais à

66 points du leader.

Avec une quatrième et une troisième place, Tyla Rattray est bien le troisième

homme de ce championnat. Mais l’officiel Ktm reste encore un ton en dessous de

Cairoli et Pourcel et n’arrive toujours pas à partir devant.

Quatrième du GP, Pascal Leuret semble s’être parfaitement adapté à la Honda du

team Martin sur laquelle il faisait ce week-end sa première sortie.

Pascal prend du même coup la quatrième place du championnat au britannique

Tommy Searle.

Nicolas Aubin continue lui aussi d’enregistrer de bonnes performances.

Le leader du championnat de France Elite termine sixième du GP, place qu’il occupe

également au provisoire MX2.

En MX1, Joshua Coppins avait le GP d’assuré après avoir facilement remporté la

première manche.

Mais il va malheureusement chuter en seconde manche alors qu’il était de

nouveau seul en tête.

Coppins à terre, la victoire va se jouer entre David Philippaerts, Steve Ramon,

Sébastien Pourcel et Kevin Strijbos.

Les quatre hommes vont offrir une bagarre d’anthologie aux spectateurs allemands.

Malgré une pluie incessante qui est venue perturber la fin de manche, Sébastien Pourcel va attaquer Ramon et passer en seconde place à trois tours de la fin.

Seb ne va pas relâcher son effort pour tenter de s’emparer du leadership.

Mais Philippaerts arrivera finalement à conserver la tête de la course et s’offre

du même coup la victoire au général.

En marge du GP d’Allemagne MX1 / MX2, se déroulait la première épreuve de la

Women World Cup où Livia Lancelot représentait notre meilleure chance française.

C’est l’allemande Larissa Papenmeier qui s’impose devant son compatriote

Maria Franke.

Malgré une préparation perturbée suite à une fracture de la clavicule, Livia

marque quand même de gros points en montant sur la troisième marche du podium.

Le prochain GP se déroulera dans 15 jours à Sugo au Japon

1ière manche MX1 :

1 Coppins Joshua; 2 de Reuver Marc; 3 Ramon Steve;

4 de Dycker Ken; 5 Philippaerts David; 6 Strijbos Kevin; 7 Crockard Gordon;

8 Noble James; 9 Nagl Maximilian; 10 Priem Manuel; 11 Anderson Bradley;

12 Brown Mike; 13 Leok Tanel; 14 Barragan Jonathan; 15 Desalle Clement;

16 Pourcel Sebastien; 17 Salvini Alex; 18 Renet Pierre A.; 19 Nemeth Kornel;

20 Leok Aigar; 21 Columb Scott; 22 Allier Thomas; 23 Pyrhonen Antti ;

24 van Daele Marvin; 25 Freibergs Lauris; 26 Coulon Cyrille; 27 Mackenzie Billy;

28 Vanni Julien; 29 Beggi Cristian; 30 Bill Julien

2ième manche MX1 :

1 Philippaerts David; 2 Pourcel Sebastien; 3 Ramon Steve;

 4 Strijbos Kevin; 5 Crockard Gordon; 6 Coppins Joshua; 7 Barragan Jonathan;

8 de Reuver Marc; 9 Mackenzie Billy; 10 Leok Aigar; 11 Brown Mike;

12 Renet Pierre A.; 13 Allier Thomas; 14 de Dycker Ken; 15 Leok Tanel;

16 Nagl Maximilian; 17 van Daele Marvin; 18 Vanni Julien; 19 Nemeth Kornel;

20 Anderson Bradley; 21 Priem Manuel; 22 Salvini Alex; 23 Columb Scott;

24 Beggi Cristian; 25 Freibergs Lauris; 26 Coulon Cyrille; 27 Desalle Clement;

28 Noble James; 29 Pyrhonen Antti ; 30 Bill Julien

Classement du GP MX1 :

1 Philippaerts David 41; 2 Ramon Steve 40; 3 Coppins Joshua 40;

4 de Reuver Marc 35; 5 Strijbos Kevin 33; 6 Crockard Gordon 30;

7 Pourcel Sebastien 27; 8 de Dycker Ken 25; 9 Barragan Jonathan 21;

10 Brown Mike 19; 11 Nagl Maximilian 17; 12 Leok Tanel 14; 13 Noble James 13;

14 Mackenzie Billy 12; 15 Leok Aigar 12; 16 Renet Pierre A. 12;

17 Anderson Bradley 11; 18 Priem Manuel 11; 19 Allier Thomas 8;

20 Desalle Clement 6; 21 van Daele Marvin 4; 22 Nemeth Kornel 4;

23 Salvini Alex 4; 24 Vanni Julien 3; 25 Columb Scott 0; 26 Freibergs Lauris 0;

27 Coulon Cyrille 0; 28 Pyrhonen Antti 0; 29 Beggi Cristian 0; 30 Bill Julien 0

Classement provisoire MX1

1 Coppins, J. NZL 234
2 Strijbos, K. BEL 191
3 Ramon, Steve BEL 156
4 de Dycker, Ken BEL 131
5 Pourcel, S. FRA 130
6 Barragan, J. ESP 121
7 Philippaerts, D. ITA 115
8 de Reuver, M. NED 115
9 Leok, Tanel EST 112
10 Noble, James GBR 104
11 Brown, Mike USA 100
12 Priem, Manuel BEL 81
13 Nagl, M. GER 80
14 Mackenzie, B. GBR 73
15 Nemeth, Kornel HUN 66

1ière manche MX2 :

1 Cairoli Antonio; 2 Pourcel Christophe; 3 Gundersen Kenneth ; 4 Rattray Tyla;

5 Guarneri Davide; 6 Leuret Pascal; 7 Schiffer Marcus; 8 Seistola Matti;

9 Aubin Nicolas; 10 Nunn Carl; 11 van Horebeek Jeremy; 12 Paulin Gautier;

13 Simpson Shaun; 14 Verbruggen Dennis; 15 Searle Tommy; 16 Church Tom;

17 Hamblin Sean; 18 Dougan Jason; 19 Avis Wyatt; 20 Monni Manuel;

21 Aranda Gregory; 22 Bonini Matteo; 23 Boog Xavier; 24 Richier Florent;

25 Dierckx Dennis; 26 Tarroux Jeremy; 27 Boissiere Anthony; 28 Swanepoel Gareth;

29 Goncalves Rui; 30 Frossard Steven

2ième manche MX2 :

1 Cairoli Antonio; 2 Pourcel Christophe; 3 Rattray Tyla; 4 Leuret Pascal;

5 Guarneri Davide; 6 Aubin Nicolas; 7 Searle Tommy; 8 Seistola Matti;

9 Avis Wyatt; 10 Nunn Carl; 11 Boissiere Anthony; 12 Monni Manuel;

13 van Horebeek Jeremy; 14 Gundersen Kenneth ; 15 Swanepoel Gareth;

16 Verbruggen Dennis; 17 Goncalves Rui; 18 Church Tom; 19 Hamblin Sean;

20 Schiffer Marcus; 21 Dougan Jason; 22 Paulin Gautier; 23 Boog Xavier;

24 Dierckx Dennis; 25 Simpson Shaun; 26 Bonini Matteo; 27 Richier Florent;

28 Tarroux Jeremy; 29 Frossard Steven; 30 Aranda Gregory

Classement du GP MX2 :

1 Cairoli Antonio 50; 2 Pourcel Christophe 44; 3 Rattray Tyla 38;

4 Leuret Pascal 33; 5 Guarneri Davide 32; 6 Aubin Nicolas 27;

7 Gundersen Kenneth 27; 8 Seistola Matti 26; 9 Nunn Carl 22; 10 Searle Tommy 20;

11 van Horebeek Jeremy 18; 12 Schiffer Marcus 15; 13 Avis Wyatt 14;

14 Verbruggen Dennis 12; 15 Boissiere Anthony 10; 16 Monni Manuel 10;

17 Paulin Gautier 9; 18 Church Tom 8; 19 Simpson Shaun 8; 20 Swanepoel Gareth 6;

21 Hamblin Sean 6; 22 Goncalves Rui 4; 23 Dougan Jason 3; 24 Boog Xavier 0;

25 Bonini Matteo 0; 26 Dierckx Dennis 0; 27 Richier Florent 0; 28 Aranda Gregory 0;

29 Tarroux Jeremy 0; 30 Frossard Steven

Classement provisoire MX2

1 Cairoli, A. ITA 247
2 Pourcel, C. FRA 181
3 Rattray, Tyla RSA 180
4 Leuret, Pascal FRA 143
5 Searle, Tommy GBR 137
6 Aubin, Nicolas FRA 121
7 Gundersen, K. NOR 118
8 Swanepoel, G. RSA 113
9 Seistola, M. FIN 104
10 Schiffer, M. GER 86
11 Boissiere, A. FRA 67
12 Frossard, S. FRA 58
13 Monni, Manuel ITA 55
14 Eggens, Erik NED 54
15 Church, Tom GBR 53

Women World Cup

1 Papenmeier, Larissa GER 25 18 43
2 Franke, Maria GER 18 22 40
3 Lancelot, Livia FRA 20 20 40
4 Prumm, Katherine NZL 22 16 38
5 Veenstra, Marianne NED 16 13 29
6 Mann, Elin SWE 12 15 27
7 Adriansson, Sandra SWE 15 12 27
8 Laier, Stephanie GER 0 25 25
9 Romlin, Marie SWE 14 10 24
10 De Mol, Marielle NED 13 9 22
11 Seidenberg, Jenny GER 9 11 20
12 Sjöberg, Sofia SWE 11 5 16
13 De Winter, Elien BEL 0 14 14
14 Karlsson, Emelie SWE 8 4 12
15 Indermaur, Michelle SUI 4 7 11
16 Dufrene, Blandine FRA 2 8 10
17 Wagemans, Brenda BEL 7 3 10
18 Wordragen, Nicky NED 10 0 10
19 Irmgartz, Kim GER 0 6 6
20 van de Wekken, Britt NED 6 0 6
21 Sueur, Angelique FRA 3 2 5
22 Simenstad, Mari NOR 5 0 5
23 Paull, Sophia GBR 0 1 1
24 Padrini, Stefania ITA 1 0 1
25 Rye-Holemboe, Katrine NOR 0 0 0
26 Decarli, Gloria ITA 0 0 0
27 Hilkjaer, Mie DEN 0 0 0
28 Germond, Virginie SUI 0 0 0
29 Baar, Daniela AUT 0 0 0
30 Petersen, Mie DEN 0 0 0
31 Lemp, Birgit GER 0 0 0

Livia Lancelot 3e !

getimage44.jpg

Livia est sur le podium de cette première manche de la Coupe du monde féminine.
Livia Lancelot 3e ! dans Livia Lancelot pix_trans
16.jpg

Livia a réussi à « limiter les dégats » lors de cette manche d’ouverture du championnat.

A court de préparation et de roulage, elle marque quand même de gros points et garde ses chances pour le titre.

Blog i-Trail |
la passion du 4x4 |
Rallye de Tunisie 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seb FCSM 70
| H²O_2012
| mega blog