Archives pour la catégorie Supercross US

Les Vainqueurs par saisons depuis 15 ans

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

  • 2007: 3  » Stewart, Reed, Ferry « 
  • 2006: 3  » Carmichael, Stewart, Reed « 
  • 2005: 4  » Carmichael, Reed, Windham, Stewart « 
  • 2004: 3  » Reed, Windham, LaRocco «  
  • 2003: 3  » Reed, Carmichael, Lusk « 
  • 2002: 4  » Vuillemin, Carmichael, LaRocco, Ramsey « 
  • 2001: 2  » Mc Grath, Carmichael « 
  • 2000: 3  » Mc Grath, Vuillemin, Windham « 
  • 1999: 4  » Lusk, Mc Grath, Windham, Ward « 
  • 1998: 6  » Tortelli, Lusk, Mc Grath, Ward, Windham, Dowd « 
  • 1997: 7  » Albertyn, Henry, Emig, Huffman, Mc Grath, Windham, Lusk « 
  • 1996: 2  » Mc Grath, Eming « 
  • 1995: 5  » Mc Grath, LaRocco, Kiedrowski, Eming, Henry « 
  • 1994: 4  » Mc Grath, Craig, Kiedrowski, LaRocco « 
  • 1993: 5  » LaRocco, Bradshaw, Mc Grath, Stanton, Kiedrowski « 
  • 1992: 4  » LaRocco, Bradshaw, Bayle, Stanton « 

Le SX US fait-il toujours rêver ?

anaheim060106.jpg

Il y a l’argent, les filles, le publics, les événements…Pas de doute, l’Amérique glorifie le sport. Mais à l’heure où Stewart explose tout sur son passage et file vers son premier titre SX majeur, le championnat roi du cross mondiale suscite-t-il toujours la même excitation ? Les courses sont-elles au niveau de la surenchère médiatique créée par le sport-business US ? 

Enquête….

Au regard du classement provisoire,de la physionomie de certaines courses et de l’outrageuse domination exercée par Stewart, la question mérite d’être posée. 

Le Supercross US procure-t-il toujours la fascination stigmatiséepar les années dorées durant lesquelles Bailey, O’Mara, Johnson, JMB, Ward et plus récemment Jeremy McGrath nous faisaient rêver ?

Les stades affichent complets,les dollars en bas des contrats ont pris des tours, les sponsors extra-sportifs comme Monster Energy ou Rockstar afflluent et les tops ridersdeviennent de plus en plus inaccessibles…

Ca ne fait aucun doute, en termes de business, le Supercross Américain surfe sur le haut de la vague.

Oui, le championnat le plus médiatique du monde subit une mutation perpétuelle visant à tirer la disipline vers le haut.

Sportivement, depuis deux ans, les 450 ont remplacé les deux et demi alors que dans le même temps, les circuits demeurent techniques mais s’avèrent moinsélitistes afin de favoriser les bagarres.

Pourtant, le résultat n’est pas toujours probant, surtout depuis l’arrêt de Carmichael, seul hommecapable de contrer le star Bubba à la régulière.

Derrière l’officiel Kawasaki, Reed tente de faire de la résistance avec ses armes alors que le reste du peloton gère souvent sa place à des années lumière des deux leaders.

Chez les lites, le championnat West Coast s’est résumé à un cavalier seul de Villopoto alors qu’à l’Est, la série est plus ouverte mais ne semble pas atteindre le Nirvana en terme de niveau.

Darcy Lange (ex-champion d’Arena X),Ben Townley (1re année en SX) et Ryan Morais (9e en 2006 à l’Ouest)se battent pour le titre, arbitrés par le rookie Ryan Dungey.

En partant de ces différents constats, nous avons cherché à analyser l’état actuel du supercross US…  

0000004782.jpg OUI, LE SX RESTE AU TOP

Un championnat dans lequel évolue James Stewart est forcément enivrant.

L’officiel Kawa évolue sur une autre planète, s’affirmant comme une étoile à part.

Un pilote d’exception qui apporte une nouvelle dimension à notre sport grâce à sa personnalité, son pilotage, son image et ce qu’il représent pour toute la communauté afroaméricaine.

Même s’il se balade en tête des finales avec des statistiques qui grossissent course aprés course, JS offre un spectacle à lui tout seul.

Le voir manier sa 450 à la façon d’un 85cc, amortir comme un dingue, flirter en permanence avec le raisonnable procure forcément du plaisir aux fans de supercross présents dans les stadiums ou assidus devant leur écrant de télé.

Adversaire de Bubba tous les week-ends et témoin privilégié, David Vuillemin partage ce sentiment:

Si j’étais un passionné connaisseur, je viendrais suivre Stewart pour le voir repousser ses limites.

Bubba est un phénomène. Je l’ai surnommé le  » Fosbury  » (nom de l’athlète ricain Richard Douglas Fosbury qui a révolutionné la technique du saut en hauteur à la fin des années 60) du SX il y a quelques années…

La finale entre RC et lui à Orlando est l’une des courses les plus intenses de l’histoire du SX.

Ils se sont donnés à 110% sur 20 tours, c’était du grand spectacle. Une semaine plus tard, JS a offert une nouvelle démonstration à Indy en revenant du fond de pack pour gagner.

Ce genre de prestation prouve bien qu’il est hors normes.

Une chose est sûre, le SX US fera toujours plus rêver qu’un championnat MX1 avec des mecs aux charismes limités et aux styles vieillissants même s’ils sont rapides.

Manager du team Kawasaki Pro Circuit, Mitch Payton partage l’avis du Cobra: Ca reste un plaisir énorme de voir James rouler aussi vite.

Parfois on a l’impression qu’il ne touche pas la piste. C’est un garçon étonnant et superbe à regarder.

Si certains parlent du manque d’homogénéité, je voudrais leur dire que ça a toujours été le cas. Entre Jérémy et Carmichael au début, Ricky et reed, Chad et Stewart.

Celui qui prend la reléve élève le niveau.

Les autres pilotes ont du mal à suivre. Une fois qu’ils ont rattrapé le retard, quelqu’un d’autre est déjà au-dessus.

Sportivement, le doute n’est pas permis.

Le meilleur pilote du monde roule en supercross US.

Si JS impressionne, la débauche de matériel et l’énorme implication des différentes usines renforcent le sentiment que le SX américain est bien « the race to be. »

Tous les constructeurs alignent plusieurs vraies « factory bikes » dans les deux catégories, ce qui est loin d’être le cas en Europe…

Si l’on fait le décompte part marque, on trouve trois 450 YZ-F officielles (Reed, Langston, Ramsey) et deux 250 (Hill et Hepler) plus celles du team Yam Of Troy (Lawrence, Morais, Goerke) qui restent proches techniquement.

Honda aligne Short et Millsaps en 450, Tommy Hahn chez les Lites, sans compter l’escadron Samsung ( Windham, Preston, Grant, Weimer, Laninovich, Sipes…) dont les CR-F sont quasi-similaires.

Depuis l’arrêt de RC, Suzuki dispose de deux pilotes ( Tedesco et Dungey), Kawa également avec Stewart et Ferry auxquels il faut ajouter bien évidement l’armada PC en 250 4T (Villopoto, Townley, Lange, Metcalfe, Gosselar ).

Et pour finir, KTM se concentre sur les championnats lites en misant sur Josh Hansen, les frères Alessi, le jeune Osborne et Martin Davalos.

Les montants des contrats signés par les riders démontrent également que le supercross conserve plus qu’une grande longueur d’avance sur les autres championnats.

Il faut assiter à un round du championnat américain,se balader dans les pits pour comprendre le « méga buzz » que cela génère.

Autre motif de satisfaction pour les initiés, la relève semble bien présente et les jeunes pilotes qui poussent à la porte aujourd’hui sont très doués.

David Vuillemin reprend la main:  » Le niveau en 250 4T est toujours là. C’est juste qu’en Europe, vous n’avez pas encore l’habitude des noms des pilotes qui sont devant.

Les mecs roulent bien, il suffit de regarder leurs temps chronos.

Les grosses surprises de l’année sont Jason Lawrence ( qui se traînait à Bercy par exemple), Darcy Lange, Ryan Dungey et la réssurrection de Jesseman qui gagne Orlando et claque le meilleur temps en course à Indy.

Je ne parle pas de Ryan Villopoto qui n’est plus une surprise mais plutôt une grosse confirmation. »

Une confirmation qui a récemment annoncé qu’il ne montrait pas en 4500 en 2008 histoire de s’aguerrir encore un peu avant d’aller se mesurer à Stewart.

Villopoto incarne lui aussi l’image d’un SX qui offre de l’excitation.

Pour sa seconde année chez les pros et aprés avoir éclaboussé l’outdoor 2006 de toute sa classe, le petit rouquin de chez PC est devenu champion SX une course avant la fin sur la Côte Ouest avec des traits de caractère et un style de pilotages proches de Ricky Carmichael.

Alors que Bubba arrive à maturité chez les « big guys », RV est déjà prêt à prendre la relève prouvant que le vivier US est sans fin et toujours producteur de grands talent.

Dans le même temps, alors que Mike Alessi montre ses limites dans la discipline, le jeune Dungey ( encore amateur l’an-passé) explose littéralement à l’Est avec une technique, une finesse et un style qui devraient lui permettre de devenir lui aussi un très grand.

Pour toutes ces raisons, leSupêrcross Américain reste énoprme !

rcindianaweb.jpg

OUI, LE SX PERD DE SA MAGIE

« En 450, le chamionnat 2007 manque cruellement d’intensité et de bagarres, c’est indéniable.

Et le phénomène s’accroît encore plus depuis la retraite de Carmichael.

J’ai un peu peur que les années à venir soient délicates pour le spectacle.

Certains disent que les 4T sont plus difficiles à dompter et que c’est l’une des raisons qui expliquent l’écart entre les meilleur pilotes et les autres.

Je crois surtout que Stewart est un pilote extraordinaire et qu’il est parti pour dominer un bout de temps… »

L’analyse de Mitch Payton est sans équivoque. Le championnat actuel manque de baston.

En regardant les courses et mis à part JS et Reed, on a l’impression que la classe Supercross subissent plus la piste qu’ils ne l’apprivoisent.

 getimage33.jpg

Un paradoxe si l’on écoute les propos tenus par DV 12: « Les 450 n’ont rien changé.

C’est juste plus facile de sauter les obstacles grâce au couple. Les circuits en revanche sont beaucoup plus roulants et facile.

Live Nation et l’AMA ont peur des blessures et essayent de faire des pistes qui offrent de belle courses.

Le temps au tour en moyenne est aux alentours des 45 segondes. En 2000 par exemple, c’était plutôt une minute. »

Pourtant, on ne peut pas franchement parler de lutte à couteaux tirés pour les accessits.

Comment expliquer par exemple que Tim Ferry, 32ans, transparent depuis trois saisons, enchaîne les podiums et file vers la troisième place finale du championnat ?

L’analyse de DV sur le cas de son ex-team mate de chez Yam US tient la route sans convaincre: « les perfs de Tim prouve qu’avec du bon matériel et équipe d’usine derrière toi, c’est plus simple.

Il enchaîne le testing sur des bon circuits, avec dez bonne machines, ça aide.

Ferry est un très bon pilote, je l’ai vu battre RC à la régulière en MX il y a quelques années.

Il a déjà fais des podiums aux début du 4T avec la Yam qui était un pourtant un peu camion à l’époque. « 

Même si Ferry est un excellent pilote, tout le monde s’accrode pour reconnaître qu’il est quand même un peu sur le retour.

Le voir potentiellement troisième homme, ça ne fait rêver personne.

Sans avoir sa classe naturelle, »Red Dog » domine pourtant régulièrement Windham que l’on sent de moins en moins concerné et un peu sur le déclin.

K-Dub n’a scoré qu’un seul top trois et ne dégage plus la même aisance…

Prometteur l’an dernier pour sa première saison chez les gros bras, Tedesco tarde à retrouver son meilleur niveau et n’a sûrement pas digéré sa bléssure de la fin d’année dernière au Canada.

L’officiel Suz est régulier mais jamais en bagarre pour le podium.

Il y a deux ans, il atomisait tout le monde en 250 4T.

Au final, il s’avère décevant.

On attendait beaucoup de la triplette Langston/ Millsaps/Short en provenance des lites, ils se sont bléssés et passent au travers de leur saison.

Ce sont des choses qui arrivent mais le plus inquiétant, c’est le manque d’étincelle, le petit truc qui ce remarque, un enchaînement que personne en tente, une manoeuvre audacieuse.

Ces derniers temps, ces images sont font rares et surtout, l’écart entre Stewart et ces garçons semble se creuser jour après jour.

Lors de sa remontée d’Indianapolis, JS a déposé ce beau monde en sept tours alors qu’il avait viré 20e au premier virage.

Une certaine forme de résignation s’est emparée du pack et le spectacle s’en ressent.

Quand MC dominait, quand RC empilait les victoire au guidon de sa 250 2T, la concurrence semblait plus proche et surtout s’expliquait singulièrement derrière.

Ce n’est plus le cas, malheureusement…

 dsc6245.jpgAU FINAL

Oui, le supercross américain reste excitant mais peut-être pas autant qu’il y a quelques saisons, tout simplement car les pilotes vraiment charismatiques sont moins nombreux.

James Stewart attire tellemnt l’attention sur lui qu’il occulte totalement ses adversaires.

Si Reed tente de résister, que son style est un pur bonheur pour les yeux, il est définitivement dépassé.

Pour relancer la dinamique, on aurait aimé voir Villopoto sur une 450 plus tôt, il faudra attendre.

Et puis, quoi qu’en disent certains, le bruit fatigant des quatre-temps ne remplacera jamais la vivacité et les coup de gaz ravageurs qu’offraient les 250…

Le SX US fait banquet !

3.jpg

Un banquet de fin d’année réussi – © Steve Bruhn
Le SX US fait banquet ! dans Supercross US pix_trans

Attention, vidéo exclusive! Stewart, Carmi, Reed, DV (et Erica !!!)… Les pilotes ont sorti leurs habits du dimanche pour aller au Banquet

de fin d’année du Supercross à Las Vegas.

Interview des stars by Lebig sur le tapis rouge de

l’hôtel-casino Planet Hollywood.

pix_trans dans Supercross US

Pour voir la Vidéo Cliquez-ici

pix_trans

James M Stewart President !

getimage30.jpg

Le President Stewart fait sa première déclaration officielle. Photo S. Bruhn
James M Stewart President ! dans Supercross US pix_trans
Mr James M. Stewart is becoming the 36th President of United States of Supercross.
pix_trans dans Supercross US
Elu le 28 avril dernier, Mr James Stewart a pris ses fonctions ce week-end à Las Vegas. Il a profité de l’occasion pour ébaucher les grandes lignes de son

programme pour sa première année de mandat.

Des stades de baseball pour le SXTout d’abord,

Mr Stewart est fermement décidé à vulgariser la pratique du SX. Pour cela,

il propose de mettre en place des incitations fiscales afin de réduire

drastiquement le prix des motos et de le ramener autour de 5 000 US$.

Il a également déclaré : « Pour pratiquer le SX, il faut des espaces dédiés. Je vais donc étudier la possibilité d’implanter dans chaque stade de baseball du pays une piste provisoire ouverte à tous pour un prix modique. »

Enfin, le nouveau Président n’a pas oublié l’industrie nationale et

« encouragera par tous les moyens possibles le groupe Harley Davidson

Buehl, à développer une moto performante pour la pratique du SX au

plus haut niveau (…) ».

L’ancien Président, Mr Ricky Carmichael a apprécié ce nouvel élan.

Il a déclaré lors de la passation de pouvoir :

« Mr Stewart est jeune et entreprenant, ce sont des qualités appréciables

pour mener cette politique ambitieuse.

Je me retire sans inquiétude pour la pérennité de mon action.

«  La communauté internationale réagit favorablement Présent à la

cérémonie, Mr Chad Reed, 1er Ministre Australien,  » a promis

d’étudier la faisabilité d’un programme similaire prenant en compte les spécificités de son pays-continent ».

13.jpg
Mr Benjamin Townley.

Mr Benjamin Townley, Ministre des affaires

étrangères de Nouvelle-Zélande,

« est enchanté de voir se développer cette vision

commune à nos deux grandes nations ».

Enfin, Mr Eric Sorby, Ambassadeur de France,  »

a admis que nous devrions également, nous

Français, étudier la manière de redynamiser

l’industrie nationale au travers de notre constructeur historique :

Motobécane. » Le bal qui a suivi la cérémonie s’est prolongé tard

dans la nuit…

SX Lites : Pro Circuit KO !

Final SX US à Las Vegas

getimage29.jpg

Ryan Dungey touche le ‘jackpot » à Vegas. Photo Lebig
SX Lites : Pro Circuit KO ! dans Supercross US pix_trans
Pour la dernière course de Supercross Lites de l’année, l’équipe

Pro-Circuit est tombé sur un os.

pix_trans dans Supercross US
La course de Las Vegas est terminée et Mitch Payton n’a pas le sourire. Le boss n’est pas de bonne humeur.

La soirée avait pourtant bien commencé pour l’équipe Kawasaki Pro-Circuit.

Ryan Villopoto et Ben Townley, tous les deux arborant les numéros

1 sur fond de plaque rouge de leur championnat respectif, remportent

leur qualification sans soucis.

La domination des verts semble alors encore une fois irréprochable.

Un petit grain de sable va pourtant venir tout perturber lors de la finale.

Lorsque Ben Townley fait le meilleur départ, tout le monde s’attend

à un duel avec Villopoto. Double casse pour les PC Boys
Peu après cependant, les deux motos vertes sont arrêtées sur le

bord du circuit.

La chaîne de Ben Townley vient de sauter.

Le Nouveau Zélandais la remet en place, mais il repart en dernière

position loin derrière le groupe de tête.

De son côté, la durit de frein avant de Villopoto est cassée net suite

à un contact au départ. Villopoto rentre au stand.

Les deux Kawasaki Pro-Circuit sont hors du coup.

Il n’en fallait pas autant pour Ryan Dungey pour prendre le large.

Le jeune pilote Suzuki s’empare de la tête et gagne ainsi sa 4ème

victoire de la saison suivi par Weimer et Davalos.

Mitch Payton, déçu mais fataliste :

« Malheureusement les défaillances mécaniques sont inévitables

dans notre sport, il faut savoir l’accepter ».

Ryan Dungey s’est vu remettre un pick-up Toyota Tundra pour sa

première place à Las Vegas.

James Stewart et Ryan Dungey clôturent le championnat AMA de Supercross par une victoire

jamesstewart060507.jpg

James Stewart et Ryan Dungey ont mit un point d’honneur à la saison de supercross 2007 en remportant leur catégorie respective à Las Vegas, pour la seizième et dernière épreuve du championnat AMA de SX.

Chad Reed et Kevin Windham complètent le podium tandis que David Vuillemin se classe septième de la finale.

DV termine premier pilote privé du championnat (une place déjà assurée le week-end dernier) mais perd la cinquième place du général au profit d’Ivan Tedesco pour un tout petit point.

En catégorie Lites, Ryan Dungey triomphe lors de l’unique confrontation de la saison entre les pilotes de la côte Est et Ouest.

Ryan Villopoto et Ben Townley, les deux champions Ouest et Est 2007, terminent aux deux dernière place.

Après une longue période de convalescence, Steve Boniface a fait son retour à Las Vegas où il se classe treizième de la finale.

Désormais tous ces pilotes vont se tourner vers le championnat de motocross Outdoor qui débutera le 20 mai prochain à Sacramento.

12345

Blog i-Trail |
la passion du 4x4 |
Rallye de Tunisie 2007 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Seb FCSM 70
| H²O_2012
| mega blog